Les clubs chinois limités à trois joueurs étrangers par match

Les clubs chinois limités à trois joueurs étrangers par match
Football
DirectLCI
RÉFORME – Alors que de plus en plus de footballeurs étrangers ont décidé de rejoindre le championnat chinois ces dernières années, la fédération a annoncé ce lundi réduire le nombre de ces joueurs pouvant jouer simultanément un match de la Chinese Super League.

C’est une petite révolution. La fédération chinoise de football (CFA) a annoncé lundi réduire de quatre à trois par équipe le nombre de footballeurs étrangers pouvant jouer simultanément lors des matches de première division, avec l'ambition d'élever le niveau décevant des joueurs nationaux. Chaque équipe devra par ailleurs obligatoirement faire jouer deux jeunes footballeurs chinois U23 lors de chaque rencontre de Super League (1re division) et de League One (2e division), l'un des deux devant être aligné d'entrée de jeu, a indiqué la CFA sur son site internet.

Ces mesures prendront effet dès la saison 2017 qui commence début mars. Elles interviennent après une polémique en Chine sur les sommes astronomiques dépensées par les clubs pour attirer des joueurs étrangers, au détriment de la formation de footballeurs chinois. L'international brésilien Oscar (ex-Chelsea) a été acheté il y a quelques semaines 60 millions d'euros par le Shanghai SIPG. L'Argentin Carlos Tevez (ex-Boca Juniors et Manchester City) deviendrait quant à lui le joueur le mieux payé au monde au Shanghai Shenhua, avec un salaire annuel estimé à 38 millions d'euros.

De nouvelles mesures à venir visant les investissements démesurés des clubs

Mais nombre de supporteurs et d'analystes chinois fustigent ces achats au-dessus des prix du marché, et se demandent si l'argent ne serait pas mieux investi dans la formation de joueurs locaux, cruciale pour élever le niveau de jeu de l'équipe de Chine sur le long terme. Car si le président chinois Xi Jinping rêve que son pays participe, organise et remporte une Coupe du monde, la sélection nationale végète actuellement à une décevante 81e place au classement Fifa, juste devant les îles Féroé.

Les mesures annoncées lundi sont "bonnes pour le développement global du football chinois, la formation des footballeurs nationaux et l'augmentation du niveau de la sélection", a jugé la CFA. La fédération a également indiqué qu'elle publiera prochainement de nouvelles mesures visant "les investissements irrationnels, les paiements d'indemnités de transferts élevées pour des joueurs chinois et internationaux et les salaires des joueurs", dans le but de "normaliser les opérations et la gestion des clubs".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter