Mercato : l'OM contraint de laisser partir Dimitri Payet ?

Mercato : l'OM contraint de laisser partir Dimitri Payet ?
Football

TRANSFERT - Le contrat du meneur de jeu marseillais prévoyait une substantielle baisse de salaire en cas de non qualification pour la Ligue des champions. Si le club, aux finances précaire, ne le renégocie pas, il risque de voir partir son meilleur joueur cet été.

Pour les supporters de l'OM, le salaire de Dimitri Payet est devenu le salaire de la peur. Le Parisien révèle en effet ce mardi que le club phocéen avait inclus une clause dans le contrat de son meneur de jeu, recruté au Losc en 2013, prévoyant une baisse de son salaire en cas de non qualification en Ligue des champions. Marseille ayant finalement bouclé la dernière saison à la 4e place, cette baisse de salaire devient effective : à partir de cet été, ses émoluments passent de 350 000 à 250 000 euros brut mensuels. Ce que l'intéressé apprécie modérément, alors qu'il sort de la meilleure saison de sa carrière (7 buts et 16 passes décisives)...

Le joueur souhaite désormais s'entretenir avec son président, Vincent Labrune, pour "avancer dans un projet concret". Comprendre : négocier une prolongation de son bail, dont le terme est prévu en 2017, afin de supprimer cette clause. Mais le dirigeant marche sur des œufs. Dans un contexte où il doit absolument réduire sa masse salariale pour rentrer dans les clous de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG, le gendarme financier du foot français), il ne peut se permettre cette dépense. Et peut d'ailleurs arguer qu'en cas de qualification en Ligue des champions la saison suivante, son milieu récupérerait son salaire.

West Ham en embuscade

Les négociations s'annoncent serrées. Dimitri Payet souhaite rester à l'OM mais lie d'abord son sort à celui de Marcelo Bielsa. Et l'entraîneur argentin n'a toujours pas officiellement annoncé qu'il restait ... Le temps ne joue donc pas pour le club phocéen car, durant ce temps de latence, son meilleur joueur ne pourra pas fermer les yeux lorsque d'autres clubs tenteront de profiter de la situation. Les Anglais de West Ham, par exemple, auraient même déjà proposé au Réunionnais un contrat de quatre ans avec un salaire, fixe, de 400 000 euros par mois. Une source proche du club l'affirme : "Si l'OM ne renégocie pas, il risque de voir partir le joueur."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent