Mercato : Lucas Digne veut partir, le PSG en demande 20 millions d'euros

Mercato : Lucas Digne veut partir, le PSG en demande 20 millions d'euros

DirectLCI
TRANSFERT - Le latéral gauche international français est déterminé à quitter Paris pour retrouver une place en équipe de France d'ici à l'Euro 2016. Mais l'affaire n'est pas simple.

Certains divorces sont inéluctables. Celui entre le PSG et Lucas Digne l'est devenu au fil d'une saison où, en 23 petites apparitions, l'arrière gauche n'est jamais parvenu à sortir la tête de l'eau. Combien de fois, quand le ballon se trouvait de l'autre côté du terrain, a-t-on vu le Français se faire copieusement engueuler par son capitaine Thiago Silva ? Placement approximatif, passes et centres ratés : sous la pression parisienne, sa peur de mal faire aura fini par prendre le pas sur son immense talent. En conséquence de quoi Didier Deschamps aura fini par le sortir du groupe France à quelques mois de l'Euro 2016... Personne ne sera donc surpris en apprenant ce vendredi que, selon L'Equipe , l'ex-Lillois, barré par Maxwell, est désormais déterminé à changer de club cet été.

Son prix aurait augmenté depuis son arrivée au PSG

Ce n'est pas pour rien que, selon la chaîne beIn Sports, propriété du Qatar, le club de la capitale a déjà émis une offre de 5 millions d'euros pour le Portugais de Lorient, Raphaël Guerreiro, pouvant évoluer à ce poste. Mais nous n'en sommes pas là. Fair-play financier oblige , le PSG doit vendre avant d'acheter. Et aurait ainsi fixé le prix de Digne à... 20 millions d'euros. Un chiffre étonnant quand on sait qu'il avait été recruté au LOSC contre 15 millions en 2013 et que sa cote a forcément baissé depuis.

Plus problématique : bien que cruellement en quête de temps de jeu pour redevenir la doublure de Patrice Evra en équipe de France avant la grand-messe européenne de 2016, le joueur ne veut pas renoncer à ses confortables émoluments parisiens (250 000 euros brut mensuels). Et peu de clubs, aujourd'hui, peuvent consentir à payer un tel salaire à un défenseur. Intéressée, la Roma de Rudi Garcia, par exemple, n'en a sans doute pas les moyens. En plus de ne pouvoir offrir autre chose qu'un prêt avec une option d'achat de 11 millions d'euros, selon la chaîne Sky Italia... Il faut décidément toujours que les questions d'argent viennent rendre les divorces encore plus douloureux.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter