Laurent Blanc à Lyon, un jeu de poker menteur ?

Football
MERCATO - Alors que l'avenir de Bruno Genesio sur le banc lyonnais est toujours en suspens, l'OL aurait approché Laurent Blanc pour prendre sa succession. Une rumeur démentie par le club rhodanien. Mais cela est-il suffisant pour enterrer la piste menant à l'ancien entraîneur du PSG ?

Laurent Blanc est-il sur le point de reprendre du service ? Près de trois ans après avoir été prolongé puis évincé par le PSG, l'ex-entraîneur des Girondins de Bordeaux est toujours sans activité. Mais il pourrait bien revenir aux affaires. Selon les informations de Téléfoot, complétées par L'Équipe et Le Parisien, le Cénévol de 53 ans serait la priorité de l'Olympique lyonnais pour s'asseoir sur le banc la saison prochaine. Il remplacerait Bruno Genesio, en fin de contrat en juin prochain et dont l'avenir semble s'écrire loin de Lyon après le revirement de situation la semaine passée au sujet de sa prolongation.


Le Parisien va plus loin en annonçant qu'en cas de non-reconduction de Genesio dans ses fonctions, le poste d'entraîneur intéresserait le champion du monde. Il débarquerait d'ailleurs avec son staff, Franck Passi en adjoint, puisque Jean-Louis Gasset est déjà en poste à Sainté, et Philippe Lambert à la préparation athlétique. L'Équipe ajoute même qu'un premier contact aurait été établi entre Laurent Blanc et le président Jean-Michel Aulas pour amorcer des négociations sur les termes d'un futur contrat.

L'OL dément la rumeur Blanc

Une information fermement démentie ce lundi 8 avril dans un communiqué. "L'Olympique lyonnais dément catégoriquement avoir contacté Laurent Blanc, ou tout autre entraîneur, contrairement à ce que L'Équipe affirme dans son édition du jour", affirme le club rhodanien. "Il est regrettable qu'un club qui a joué cette saison les huitièmes de Champions League et les demi-finales de Coupe de France, et qui est en course pour une qualification pour la compétition la plus importante sur le plan sportif et sur le plan économique, se trouve confronté à la diffusion de fausses informations qui ne peuvent que le déstabiliser."

Éprouvé par son expérience de trois années à Paris, l'ancien coach du PSG avait choisi de se tenir un temps en retrait du milieu. "J'avais des offres de beaux clubs. Mais je me suis dit que j'avais besoin de prendre du recul, de profiter de ma famille, de prendre aussi du temps pour moi. Ce sont des arguments acceptables", expliquait-il dans une interview fleuve accordée à France Football fin novembre. "Mais je me demande finalement si la meilleure solution n'est pas de repartir tout de suite. J'aurais pu le faire (...) J'ai considéré, peut-être à tort, que je n'aurais pas l'énergie suffisante pour un autre challenge immédiatement", concédait-il malgré tout. "J'ai peut-être manqué de lucidité sur ma situation à ce moment-là."


"Je pense sincèrement que j'ai encore quelque chose à y faire", avait-il glissé le 10 février dernier au micro de Téléfoot au sujet de son rôle d'entraîneur. Annoncé en décembre du côté de Rennes, qui avait opté pour une solution en interne avec Julien Stéphan, puis de l'OM, piste qu'il avait écartée, Laurent Blanc n'a jamais renié son intérêt pour la Ligue 1, son terrain de jeu favori. "Il faudrait plusieurs équipes pour concurrencer le PSG", confiait-il au Parisien. "Lyon est en train de le faire". Bientôt avec lui ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter