Mercato : Pastore, Lucas et Matuidi, la venue de Di Maria ne fait pas que des heureux au PSG

Football

TACTIQUE - Avec l'arrivée de l'ailier argentin à Paris, Laurent Blanc dispose d'une arme offensive supplémentaire mais va devoir en sacrifier une autre. Car vu la polyvalence d'Angel Di Maria, Javier Pastore, Lucas Moura et même Blaise Matuidi pourraient voir leur temps de jeu se réduire.

Pastore, premier impacté
Un Argentin peut en chasser un autre. Avec la venue de son coéquipier de l'Albiceleste et l'intangible 4-3-3 de Laurent Blanc, Javier Pastore va devoir inévitablement laisser sa place à Angel Di Maria sur le côté gauche de l'attaque parisienne. Depuis le temps que les observateurs déplorent l'absence d'un dynamiteur sur une aile du PSG, le technicien ne devrait pas hésiter à sacrifier "El Flaco", même s'il a été très convaincant la saison passée. Seule option pour voir les deux hommes associés : un 4-4-2 en losange avec Pastore en n° 10 derrière Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani ou voir Di Maria redescendre d'un cran. 

Encore plus compliqué pour Lucas
L'embouteillage dans son couloir. Déjà que Lucas Moura ne s'en remettait qu'aux absences d'Ibrahimovic pour voir Cavani jouer en 9 et lui laisser le côté droit de l'attaque parisienne, le Brésilien voit désormais ses chances de titularisation encore baisser. Car avec Di Maria qui pousse sur le banc Pastore, et qui condamne aussi Ezequiel Lavezzi..., le Brésilien voit la concurrence augmenter dans son secteur de jeu. Ainsi, quand Cavani lui laissera le couloir droit, il ne sera plus le seul à y prétendre. Pire, même si Lucas peut parfois évoluer à gauche, comme il l'a fait lors du Trophée des champions, il est désormais le quatrième choix (derrière Di Maria, Pastore voire Lavezzi) à ce poste... 

Matuidi, en cas de recul
Personne n'est à l'abri. Même si depuis l'arrivée des Qataris à Paris Blaise Matuidi est l'un des joueurs les plus utilisés de l'effectif des triples champions de France et surtout la pierre angulaire du milieu de terrain parisien, le Français pourrait voir son statut évoluer et Di Maria venir lui grignoter un peu de temps de jeu, du moins à la marge. Car très polyvalent, l'Argentin peut descendre d'un cran et jouer en milieu de terrain, poste qu'il occupait au Real Madrid... Une option aussi envisageable si Pastore commençait à s'agacer de faire banquette et voulait retrouver son côté gauche. 

A LIRE AUSSI 
>> Di Maria à Paris, la fin d'un très long feuilleton  
>> Notre page spéciale mercato

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter