Mercato : Neymar et le PSG désormais forcés de cohabiter ?

Football

Toute L'info sur

Neymar la superstar du PSG

FOOTBALL – Thomas Tuchel et Leonardo, l’entraîneur et le directeur sportif du PSG, ont tous deux évoqué le cas Neymar, dont les envies de départ sont connues. Et c’est peu dire que l’attaquant star brésilien n’est pas encore parti.

Depuis le début de ce nouveau feuilleton estival dont Neymar Jr tient le premier rôle, ni le principal intéressé, ni même son père et conseiller, Neymar Senior, n’ont daigné confirmer publiquement la volonté de la star de quitter le PSG , laissant parler, en off, son entourage. Un de ses membres, toutefois, a pris la parole ce dimanche sans dissimuler son identité, dans les colonnes du JDD, à savoir Pini Zhavi, l’agent mandaté par le père pour ficeler les transferts du Brésilien, dont celui de Barcelone à Paris en 2017 contre 222 millions d’euros, lâchant que le joueur "n’est pas heureux à Paris".

Honnêtement, il n’y a rien de différent. Rien du tout. Ça n’a pas bougé. Il n’y a pas d’offre concrète pour Neymar, il est avec nous. C’est un joueur du PSG.Leonardo samedi soir

Avant cela, il a fallu que le nouveau directeur sportif du PSG, Leonardo, s’y colle dans Le Parisien le 8 juillet : "C’est clair pour tout le monde qu’il veut partir." Puis que l’entraîneur, Thomas Tuchel, remette le couvert la semaine dernière : "Oui, on savait qu’il voulait partir. Et oui, j’ai été prévenu avant la Copa America (qui s’est tenue en juin au Brésil, sans Neymar, blessé, ndlr)." Selon des sources concordantes, l’attaquant a fait savoir qu’il voulait partir à son président, Nasser Al-Khelaïfi, dès le mois de mai. Mais il est toujours là, alors que le club a entamé sa pré-saison.

Samedi soir, après un match amical en Allemagne contre Nuremberg (1-1), Leonardo a fait un nouveau point sur la situation : "Honnêtement, il n’y a rien de différent par rapport à la dernière fois que l’on a parlé. Rien du tout. Ça n’a pas bougé. Il n’y a pas d’offre concrète pour Neymar, il est avec nous. C’est un joueur du PSG." 

Même son de cloche du côté de Thomas Tuchel qui, quelques minutes auparavant, est même allé un peu plus loin que son dirigeant : "Il prendra l’avion avec nous mardi pour la Chine et jouera face à l’Inter (le 27 juillet en match amical). Il va commencer les entraînements avec l'équipe demain (ce dimanche). Il a passé des tests en début de semaine dernière et il était prévu qu'il ait une semaine pour se remettre à niveau physiquement. Si je veux qu’il reste ? Bien sûr, tout entraîneur veut que Neymar reste dans son effectif. C'est notre joueur. Je suis calme, je ne fais pas de plans car avec le mercato tout peut arriver. Mais aujourd’hui, c'est mon joueur."

Mbappé a demandé à ses dirigeants de garder Neymar

Pendant ce temps, les rumeurs contradictoires continuent d’aller bon train, le site ESPN citant ce dimanche un proche de l’attaquant se déclarant "confiant à l’idée de voir Barcelone envoyer bientôt une offre d’échange avec des millions et des joueurs pour inciter le PSG à la vente", le FC Barcelone espérant, lui, toujours selon le média américain, que "la relation entre Neymar et le PSG continue de se refroidir afin que Paris finisse par baisser son prix". La veille, pourtant, le quotidien catalan Mundo Deportivo indiquait, et c’est une première dans ses pages cet été, que le Barça, seul acheteur potentiel (à court de liquidités), ne proposera rien d’autre qu'un échange sec de joueurs, sans indemnité de transfert supplémentaire.

Le PSG en attend quelque 300 millions d’euros, dont au moins un tiers en cash, pour consentir à se séparer de sa tête de gondole, ce qui suffit à résumer l’immense impasse dans laquelle se trouve ce dossier. Le Parisien nous apprend, en outre, ce dimanche que Kylian Mbappé a sollicité ses dirigeants pour leur demander que le club fasse tout son possible pour conserver Neymar cet été. Hasard ou coïncidence : c’est avec le Français, et seulement lui, que le Brésilien a tenu à s’afficher pour acter sa reprise de l’entraînement sur ses réseaux sociaux. Ce qui peut donner du poids à la démarche du Tricolore.

Plus largement, dans les hautes sphères du PSG, une certaine sérénité règne concernant ce cas épineux, certains dirigeants, se considérant en position de force dans ce dossier, espérant encore que l’histoire commune avec le numéro 10 de la Seleção finira par se poursuivre. 


Surtout que Le Parisien a révélé, il y a trois jours, ce qui aurait décidé Neymar à vouloir plier bagage : après avoir mis sur les rails une prolongation de contrat entre mars et avril, le club parisien a tellement temporisé que le joueur, y voyant une marque de défiance, s'est impatienté. Ce qui laisse encore penser que l’affaire pourrait se régler, début septembre (le marché ferme ses portes le 2), par une prolongation, assortie d’une augmentation de salaire. Ce qui s’est déjà vu, à Paris comme ailleurs, l’argent faisant souvent le bonheur d’un footballeur professionnel.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter