Mercato : à quoi joue Neymar en provoquant sciemment la colère des supporters du PSG ?

Football

Toute L'info sur

Neymar la superstar du PSG

FOOTBALL – En qualifiant de "meilleur souvenir" de sa carrière la fameuse remontada du FC Barcelone contre le PSG en 2017, Neymar s’est attiré les foudres des supporters du club parisien, dans un contexte brûlant. Un choix stratégique ?

Quand un footballeur entreprend de forcer son départ d’un club et que celui-ci tente de le retenir, on a tendance à recourir à l’image du bras de fer. Mais concernant Neymar Jr, féru de poker (on l’a vu cette saison disputer une partie endiablée et poster la chose sur Instagram pendant que ses coéquipiers se trouvaient en plein match), c’est plutôt ce jeu de cartes, consistant à élaborer une stratégie tout en s’efforçant de la cacher à ses adversaires pour rafler leurs mises, qui apparaît comme la meilleure métaphore. Un jeu où chaque geste, chaque parole, prête à interprétation.


Alors que ses envies de départ sont désormais de notoriété publique ("C’est clair pour tout le monde qu’il veut partir", a concédé le nouveau directeur sportif du PSG, Leonardo, lundi dernier dans Le Parisien) et que Paris compte le sanctionner pour avoir séché la reprise de l’entraînement, l’attaquant brésilien a lâché ceci samedi soir, depuis le Brésil, en réponse à une question sur le plus beau souvenir de sa carrière : "La remontada contre le PSG (avec Barcelone en 2017, ndlr) Quand nous avons marqué le sixième but, je n’avais jamais ressenti ça avant... C’était incroyable !"

Il n’en fallait pas plus pour faire exploser de rage la communauté des fans du club parisien, toujours traumatisés par ce 6-1, d’autant que cette déclaration suivait de près une story Instagram du joueur montrant son visage et celui de son père (qui est aussi son agent) entrelacés avec le logo du FC Barcelone. Ce n’était pas un secret non plus : c’est pour retourner en Catalogne que le Brésilien veut quitter Paris. Et si ses propos ont fâché les supporters du PSG, ils ont flatté et amusé ceux du Barça, dont Neymar sait qu’ils lui reprochent toujours la manière dont il avait quitté l’écurie blaugrana en 2017.


Voilà pour la grosse ficelle. Mais il ne faut pas s’y tromper : une star de cette ampleur, entourée par un bataillon de conseillers en communication, ne prononce pas pareille phrase, dans un tel contexte, sans avoir autre chose que la perception du public derrière la tête. "Que ce transfert se fasse ou non, cela change beaucoup de choses (pour le PSG). Un dossier de cette dimension n’est pas qu’une question de sentiments. C’est une question financière", rappelait Leonardo lundi dans Le Parisien, journal ayant révélé un peu plus tôt que le PSG ne lâcherait sa tête de gondole que contre 300 millions d’euros.

Une somme à la portée de très peu de clubs, dont ne fait pas partie le FC Barcelone, institution très endettée, qui vient, en outre, de débourser 120 millions d’euros pour attirer Antoine Griezmann (joueur évoluant exactement au même poste que Neymar) et pourrait même devoir lâcher 80 millions de plus si l’Atlético de Madrid obtenait gain de cause devant la Fifa.


Dit autrement : Neymar, aujourd’hui, est coincé. "Une seule chose est concrète aujourd’hui : il a encore trois ans de contrat avec nous. Et comme nous n’avons reçu aucune offre, on ne peut discuter de rien. Mais nous avons eu, c’est vrai, des contacts très superficiels avec le FC Barcelone. (…) Nous, on n’a pas vu que Barcelone était vraiment en position d’acheteur. Il faut parler et négocier. Mais à ce jour, on ne sait ni si quelqu’un veut l’acheter, ni à quel prix. Tout cela ne se fait pas en un jour, c’est sûr", dévoilait encore Leonardo lundi dernier.

Depuis, les contacts sont devenus moins superficiels, puisque l’agent de l’attaquant du FC Barcelone Philippe Coutinho, samedi sur les ondes de RMC, s’est publiquement ému du double discours des dirigeants du Barça, qui manœuvrent pour expédier son poulain vers le PSG tout en assurant vouloir le conserver : "J'ai appris qu'André Curry (recruteur du Barça en Amérique du Sud, ndlr) pousse pour que Coutinho soit inclus dans le transfert de Neymar. Coutinho n'a aucune offre d'un autre club parce que nous avons respecté la décision de Barcelone (de le garder). Mais ils ne respectent pas leur parole."


Alors qu’un échange entre les deux Brésiliens était dans les tuyaux, voilà donc que Philippe Coutinho exprime, via son représentant, sa colère d’être utilisé de la sorte. Quand bien même le PSG et Barça s’entendrait sur cette base, l’ex-star de Liverpool pourrait donc faire capoter le transfert à lui seul en refusant d’aller à Paris, ce qui est la tendance, selon Le Parisien.

La déclaration de Neymar dans tout cela ?  "Neymar va envenimer sa situation avec le PSG jusqu’à qu’il le laisse partir", a confié, samedi soir, un agent influent à RMC. Ce qu’avait avancé, dès mardi dernier dans Le Parisien, Albert Masnou, directeur adjoint de la rédaction du quotidien catalan Sport : "Barcelone regarde Neymar et le PSG se blesser mutuellement et attend juste que le fruit soit mûr pour venir le cueillir." L’idée étant de faire encore baisser la valeur marchande d’un attaquant miné par les blessures et les affaires extra-sportives ces deux dernières années. Une hostilité insoutenable entre la star et les supporters du PSG peut ainsi y contribuer, et mettre les dirigeants parisiens au pied du mur. Mais ces derniers semblent, eux aussi, aimer le poker. Et ont démontré un jusqu’au-boutisme certain dans d’autres dossiers. La suite au prochain épisode.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter