Combien coûterait vraiment le transfert de Neymar au PSG (et serait-ce bien raisonnable) ?

GROS SOUS – Le transfert de Neymar au PSG serait en très bonne voie et les chiffres qui circulent ont de quoi donner le tournis : 222 millions d’euros d’indemnité pour le FC Barcelone et 30 millions d’euros de salaire annuel pour le joueur. Sauf qu’ils sont encore très en-dessous de la réalité. Explications.

"Les chiffres ne mentent pas", ont coutume de dire nos amis américains. Manière de dire que si les mots sont une matière facilement manipulable, les mathématiques apportent des réponses incontestables, elles. Mais c’est oublier qu’il est tout à fait possible d’omettre certains chiffres dans un calcul, et de travestir ainsi la réalité du résultat. Prenons le marché des transferts du football où les millions valsent dans tous les sens. Aux dernières nouvelles, l’attaquant brésilien du FC Barcelone, Neymar, serait proche de rejoindre le Paris Saint-Germain, qui serait prêt à payer le montant de sa clause libératoire pour le recruter, soit 222 millions d’euros. Pour attirer la star, le club parisien lui offrirait aussi un salaire annuel de 30 millions d’euros. Un transfert qui serait donc totalement hors-normes. Mais qui le serait encore plus en calculant ce que cela coûterait vraiment.

Charges patronales et retombées marketing dans la balance

Les 222 millions d’euros évoqués exploseraient effectivement l’indemnité record de 105 millions déboursée l’an passé par Manchester United pour acheter Paul Pogba à la Juventus. Mais l’écart diffèrerait bien plus largement encore en tenant compte des différences des taux d’imposition entre la France et l’Angleterre. On peut parler de l’impôt sur les sociétés (33.1% en France, 24% au Royaume-Uni), mais c’est surtout au niveau des charges patronales que le fossé se creuse : 10% outre-Manche contre 45% dans l’Hexagone. C’est donc le salaire qui va peser de tout son poids dans notre calcul, faisant grimper les dépenses annuelles potentielles du PSG à 88 millions d'euros brut, pour un seul joueur, sur une année. Sur un contrat de cinq ans, cela donne donc 440 millions en tout et pour tout, à ajouter aux 222 millions à payer à Barcelone. Ce qui donnerait un transfert au coût global de… 662 millions d'euros !

Il convient toutefois de préciser que l’État du Qatar, propriétaire du PSG via le fonds souverain d’investissements Qatar Sports Investments, dispose des fonds pour assumer de telles dépenses. Du plus, l’UEFA, qui a sanctionné le club parisien en 2014 dans le cadre du fair-play financier, parce que ses recettes ne compensaient pas ses dépenses, lui a indirectement rendu service : depuis, les revenus de sponsoring ont gonflé, et ce fair-play financier n’a plus lieu d'être aujourd’hui. Rappelons aussi que le club n’a pas remplacé numériquement Zlatan Ibrahimovic l’an passé, et que le gain engendré par le départ du plus gros salaire de l’effectif (16 millions par an) demeure exploitable. Enfin, il faut indiquer que les retombées marketing de la venue d’une star planétaire telle que Neymar compenseraient sans doute allègrement, au bout du compte, le coût qu’il représente.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le mercato hivernal 2018

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter