Mercato PSG : un milieu de terrain enfin en approche, mais lequel ?

Football
TRANSFERTS – Le recrutement d’au moins un nouveau milieu de terrain au PSG serait imminent. Focus sur les cibles du club parisien, et sur l’avancée de ces dossiers.

Il radote, il rabâche, il en a marre, sans doute, mais il n’a d’autre choix que d’attendre. Depuis son arrivée au PSG cet été, l’entraîneur Thomas Tuchel réclame un milieu de terrain, pour compenser le départ à la retraite de Thiago Motta. Non seulement il n’est pas venu lors du mercato estival, mais la situation s’est, en outre, empirée depuis, avec les récentes mises à l’écart d’Adrien Rabiot et de Lassana Diarra, tous deux en instance de départ.


Alors le coach a exprimé son agacement la semaine dernière, en conférence de presse, lâchant : "Sans milieux supplémentaires, on ne peut pas gagner en février, mars ou avril... Et je ne vous cache pas que ça me rend un peu nerveux." 

Sans milieux supplémentaires, on ne peut pas gagner en février, mars ou avril...Thomas Tuchel

Relancé à ce sujet mercredi soir, dans la foulée de la défaite à domicile de son équipe face à Guingamp (1-2), en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, il a ajouté, les dents serrées : "Il n’était pas nécessaire de perdre pour savoir qu’il faut recruter."

Sa patience va finalement être récompensée : selon Le Parisien daté de ce vendredi, le PSG a entamé des négociations avec plusieurs milieux et a désormais bon espoir d’en voir arriver un dans les prochains jours. Le quotidien francilien précise qu’il ne s’agira pas d’un prêt, mais bien d’un transfert sec, et que le club a dégagé 30 millions d’euros pour financer cette transaction. C’est d’ailleurs là que le bât risque de blesser. Passage en revue des pistes explorées ces derniers jours.

Julian Weigl (Dortmund)

C’est, potentiellement, la meilleure affaire de toutes, puisque le milieu international allemand de 23 ans, que Tuchel connaît particulièrement bien pour l’avoir entraîné dans la Ruhr, sera en fin de contrat en juin prochain, ce qui implique que son club doit le vendre cet hiver pour espérer en tirer un peu d’argent. Problème : le Borussia préfère s’asseoir sur une éventuelle indemnité de transfert et conserver le joueur, remplaçant cette saison, jusqu’en juin. Le Parisien révèle cependant que les dirigeants du PSG restent convaincus de pouvoir conduire Dortmund de le lâcher d’ici au 31 janvier. Auquel cas 30 millions d'euros seraient, en l’occurrence, largement suffisants pour racheter ses six derniers mois de contrat.

Allan (Naples)

Il avait fait bien des misères au milieu du PSG durant la double confrontation entre les deux clubs cet automne en Ligue des champions. Le Brésilien, âgé de 28 ans, est d’ailleurs plutôt intéressé par une venue à Paris, ce qu’a fait savoir son agent, mais son club, lui, ne l’entend pas de cette oreille. Les dirigeants napolitains réclament entre 70 et 80 millions d’euros pour le laisser partir en janvier et veulent, avant cela, lui avoir trouvé un remplaçant. Ce qui rend ce dossier pour le moins compliqué.

Idrissa Gueye (Everton)

L’ancien Lillois impressionne cette saison en Angleterre, et cela n’a pas échappé aux décideurs parisiens. "L'intérêt pour Idrissa Gueye est réel et le joueur n'est pas insensible au PSG", indique ainsi une source interne au PSG citée par Le Parisien. Mais Everton, qui ne tient pas à perdre son meilleur milieu en cours de saison, a placé la barre très haut en fixant son prix à 40 millions d’euros. Paris consentira-t-il, pour Gueye, à faire cet effort financier ? C’est toute la question.

Fernando (Galatasaray)

Cette information-là nous vient du Brésil, et plus particulièrement d’UOL Esporte, qui affirme ce vendredi que le PSG s’est déjà mis d’accord avec le milieu brésilien de 31 ans, sur la base d’un contrat de deux ans et demi. Son club, du reste, le laisserait partir contre une indemnité de 6 millions d’euros. Le directeur sportif du PSG, Antero Henrique, a bien connu cette sentinelle à l’ancienne quand les deux hommes officiaient à Porto. Ce sera donc, dans ce cas précis, à Tuchel de trancher. A priori, cette option ressemble plus à une issue de secours qu’à autre chose.

Donny Van de Beek (Ajax)

Dans le milieu de terrain de l’Ajax, il y a, certes, le très convoité Frenkie De Jong, mais il y a aussi Van de Beek, même âge (21 ans), moins connu et au profil un poil plus offensif, mais bien plus abordable. C’est pour lui, selon le journal L’Équipe daté de jeudi, qu’Henrique s’est récemment rendu à Amsterdam. Son club veut le garder, mais pourrait difficilement refuser une offre de 20 millions d’euros, au regard de sa situation financière. Ce qui en fait une piste bien plus crédible que d’autres.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le mercato hivernal 2019

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter