Mercato : l'agent de Verratti a établi le contact avec l'Inter Milan

Football

COUP DE PRESSION – Sorti à l’heure de jeu face au LOSC vendredi dernier, Marco Verratti continue de susciter des crispations en interne. Son agent, agacé par les critiques dont fait l'objet son joueur, aurait d’ailleurs rencontré les dirigeants de l’Inter Milan…

Indétrônable, indiscutable, indéboulonnable : Marco Verratti était un peu tout ça à la fois sous les ordres de Carlo Ancelotti et Laurent Blanc. Avec Unai Emery aux manettes, la donne n’est plus tout à fait la même pour le milieu de terrain italien du Paris Saint-Germain. Moins souverain et moins précis qu'à l'accoutumée, Verratti, qui doit faire face à une forte concurrence à son poste, peine à donner la pleine mesure de son talent en ce début de saison, à tel point que son entraîneur n’a pas hésité à le sortir dès l’heure de jeu contre l’Olympique de Marseille et le LOSC. Son remplacement lors du "Classique" avait d’ailleurs entraîné l’incompréhension du joueur : "Mais c’est quoi ça ? Je suis mal ? Il (Unai Emery) dit que je suis mal", avait-il lâché aux membres du staff présents sur le banc. 

S'ils continuent comme ça, ça pourrait être le bon moment pour quitter Paris."- Agent de Marco Verratti

Si le remplacement de Verratti ce soir-là avait en réalité été dicté par une gêne au mollet, les critiques dont fait l’objet le milieu du Paris Saint-Germain depuis plusieurs semaines agacent particulièrement son agent, Donato Di Camplin jamais avare en sorties médiatiques remarquées. "Je suis sidéré de lire certaines critiques. Les journalistes français devraient être honorés et remercier la Madone que Marco joue à Paris. Sans lui, ils n'auraient que des matchs du dimanche à commenter. Il n'y a pas que la presse, il y a d'autres personnes qui le critiquent, qui ne comprennent rien au foot, a-t-il lâché à l’antenne de la Rai. Moi, je parle avec d'autres clubs et avec les entraîneurs d'autres équipes, qui ne sont pas du même avis. S'ils continuent comme ça, ça pourrait être le bon moment pour quitter Paris."

Lire aussi

    Les menaces du représentant de Verratti, dont le contrat avec le Paris Saint-Germain s’étire jusqu’en juin 2021, n’ont pas tardé à être mises à exécution si l’on en croit les informations du journal Le Parisien. Alors que son joueur est déjà dans le viseur du Real Madrid, du FC Barcelone et de Manchester United, Di Campli aurait également rencontré les dirigeants de l’Inter Milan pour leur rappeler les termes du contrat de l’international italien de 23 ans (salaire annuel estimé à 6 millions d’euros), revalorisé l’été dernier. Ce coup de pression sera-t-il susceptible d'entraîner un retour inattendu de l'ancien joueur de Pescara en Italie dès l'été prochain ? Le doute est permis au regard de l'importance de Verratti dans le jeu parisien et de la confiance placée en lui par les dirigeants du club de la capitale. Même le principal intéressé révélait récemment vouloir "gagner la Ligue des champions avant de quitter le PSG"...

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter