Mercato PSG : le prochain départ de Gregory van der Wiel lié à l'arrivée de Cristiano Ronaldo ?

Mercato PSG : le prochain départ de Gregory van der Wiel lié à l'arrivée de Cristiano Ronaldo ?

DirectLCI
TRANSFERTS - Les négociations pour une prolongation du contrat avec le PSG de Gregory van der Wiel n'ont pas abouti. Signe de la perte d'influence de son agent, Mino Raiola.

Si eux ne règlent pas leurs comptes à la kalachnikov, les agents de joueurs se livrent néanmoins de terribles guerres de territoire. Les plus influents d'entre eux cherchent en effet à nouer des liens privilégiés avec certains clubs, au point de passer pour des directeurs sportifs officieux. On pense à Jorge Mendes à Valence, Porto ou Monaco. Mais aussi à Mino Raiola au PSG. On ne cite pas ces deux-là par hasard. En effet, selon France Football, le PSG chercherait à prendre ses distances avec le Néerlandais, pour mieux se rapprocher du Portugais. Qui compte, dans son imposant porte-feuille, un certain Cristiano Ronaldo.

L'hebdomadaire révèle ainsi l'échec récent des négociations en vue de la prolongation du contrat de Gregory van der Wiel, se terminant en juin. Concrètement, le club parisien proposait 3 million d'euros brut annuels à son latéral droit, quand Mino Raiola réclamait pas moins de 5 millions. Un refus qui indique que l'agent a perdu quelque peu de sa force de persuasion. Celle-là même qui lui avait permis d'obtenir des salaires gargantuesques pour deux de ses poulains, Zlatan Ibrahimovic (16 millions par an) et Blaise Matuidi (12 millions par an).

À VOIR AUSSI >>  Rose Bertram, la compagne de Gregory van der Wiel, vous souhaite "Joyeux Noël"

Aujourd'hui, clairement, le vent a tourné : à la fin de la saison, Gregory van der Wiel et Maxwell s'en iront au terme de leurs bail. Zlatan Ibrahimovic aussi, sans doute. On se souvient qu'au mois de juin dernier, le Suédois et son représentant avaient fait un détour par le Qatar pour négocier une prolongation de contrat avec le propriétaire du PSG. Lequel lui avait opposé une fin de non-recevoir . Ce qui ressemblait déjà aux prémices de la fin d'une ère.

En fait, tout pourrait bien avoir basculé au moment du départ du directeur sportif Leonardo, à l'été 2014. Car, depuis cette date, Mino Raiola n'a plus placé un seul de ses joueurs à Paris. Tandis que, dans le même temps, le président Nasser Al-Khelaïfi a multiplié les entretiens avec Jorge Mendes, le plus souvent à Doha. Hasard ou coïncidence : la seule recrue clinquante du dernier mercato parisien, Angel Di Maria, fait partie de l'écurie du Portugais. Un premier jalon qui ne devrait pas nuire au projet du PSG de remplacer Zlatan Ibrahimovic par Cristiano Ronaldo dans son effectif l'été prochain.

Plus d'articles

Sur le même sujet