Mercato : le Real Madrid de Zinedine Zidane préparerait une offre de 280 millions d’euros pour Kylian Mbappé !

Football
TRANSFERT – Selon France Football, le Real Madrid, de nouveau entraîné par Zinedine Zidane, compte bien s’offrir Kylian Mbappé l’été prochain. Et le club espagnol est prêt à mettre le paquet.

"Si j’y vais à 18 ans, qu’est-ce que je ferai quand j’en aurai 23 ?" C’est ce qu’aurait répondu, selon Le Journal du Dimanche, Kylian Mbappé à l’un de ses proches qui lui avait demandé pourquoi il n’avait pas signé au Real Madrid à l’été 2017... Cet été-là, l’attaquant, désormais âgé de 20 ans, avait choisi le PSG. Un club où il jouera encore la saison prochaine, affirme-t-il, malgré la lourde amende qui lui a été infligée pour être arrivé en retard à un rendez-vous fixé par son entraîneur, malgré même la nouvelle piteuse élimination dès les 8es de finale de la Ligue des champions...


"Oui, je pense que je serai là (au PSG l’année prochaine). C’est sûr même. Avec ce qui vient de se passer... Même avant, c’était déjà acté. Avec tous les problèmes que va engendrer cette élimination, ça ne sert à rien que ma situation personnelle vienne en rajouter. C’est clair et c’est précis", avait-il en effet assuré à Téléfoot quelques jours après cette nouvelle désillusion européenne.

En vidéo

PSG - Mbappé : "Je crois toujours en ce projet"

Sauf que, dans son édition à paraître ce mardi, France Football affirme que le Real Madrid, de nouveau entraîné par Zinedine Zidane, a élevé le recrutement du jeune Fançais au rang de priorité absolue de son prochain mercato estival. Pour ce faire, le président du club espagnol envisage d’émettre une offre gargantuesque, à hauteur de 280 millions d’euros, et compte, toujours selon l’hebdomadaire, entamer les négociations avec la direction parisienne dès la semaine prochaine !

"Même si vous me donnez un milliard d’euros, je ne vendrai pas Kylian !"Nasser Al-Khelaïfi en mai 2018

Pour mémoire, Paris avait dépensé quelque 180 millions d’euros pour arracher la pépite à l’AS Monaco il y a deux ans et demi. Et dans ses déclarations publiques, le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, s’est toujours montré inflexible à ce sujet précis, allant jusqu’à lâcher, au mois de mai dernier : "Même si vous me donnez un milliard d’euros, je ne vendrai pas Kylian !"


Oui, mais ça, c’était avant. Avant que le fair-play financier de l’UEFA (une réglementation selon laquelle un club ne peut dépenser plus que les recettes qu’il génère) ne vienne interdire tous les contrats de sponsoring signés par le club parisien avec des entreprises qataries. Une mesure qui contraint Nasser Al-Khelaïfi à trouver 150 millions d’euros pour équilibrer les comptes avant la fin juin 2019, sous peine de nouvelles sanctions contre son club en Ligue des champions...

Si j'entrainais un club aujourd'hui, je ne penserais même pas à Mbappé. Parce qu'il est invendable, inaccessible. Si quelqu'un veut se risquer à l'acheter, bonne chance !José Mourinho dimanche soir

Il va toutefois sans dire que Paris préférera toujours vendre plusieurs autres joueurs, voire céder Neymar la mort dans l’âme, plutôt que de se résoudre à laisser filer un Kylian Mbappé dont la valeur marchande est appelée à exploser encore plus fort dans les années à venir, et dont les origines parisiennes revêtent, en outre, un aspect très symbolique...


"Je ne dis pas que c'est le meilleur joueur du monde, mais selon moi c'est celui qui a la valeur marchande la plus importante aujourd'hui, a ainsi rappelé José Mourinho, dimanche soir sur Canal+. Si j'entrainais un club aujourd'hui, je ne penserais même pas à Mbappé. Parce qu'il est invendable, inaccessible. Si quelqu'un veut se risquer à l'acheter, bonne chance !"

Le Real Madrid entretient, de toute façon, de suffisamment bons rapports avec le PSG pour être vite mis au courant des intentions parisiennes. Ce qui ne nous épargnera d’ailleurs même pas un feuilleton à rallonge avec rumeurs en cascade concernant cet éventuel futur transfert dans les mois à venir. Dans la situation actuelle, il faudrait, du reste, que le joueur lui-même demande à partir pour que la transaction puisse exister. Un joueur qui a l’avenir devant lui, et trois ans à attendre avant d’en avoir 23... Mais qui supporte le Real depuis l’enfance, et qui, selon le proche cité par Le JDD,  "se voit jouer à Madrid". Plus que jamais, la question est donc de savoir quand.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter