Toujours dans l'attente de son bon de sortie du Barça, quand Neymar va-t-il enfin jouer avec le PSG ?

Toujours dans l'attente de son bon de sortie du Barça, quand Neymar va-t-il enfin jouer avec le PSG ?

SUSPENSE - Attendu comme le messie du côté des supporters parisiens, Neymar n'a pas encore officiellement foulé les pelouses de Ligue 1 depuis sa signature vendredi dernier. Son ancien club, le FC Barcelone, ne semble pas disposé à fournir le document nécessaire à son inscription sur les feuilles de matchs françaises. Dès dimanche face à Guingamp ou le 20 août prochain à Toulouse, quand va débuter le phénomène brésilien ? Le suspense reste entier.

Présenté en grande pompe samedi dernier, avant la rencontre opposant le PSG-Amiens (2-0), pour le compte de la première journée de L1 saison 2017-2018, la superstar brésilienne n’a pas encore eu l’occasion de revêtir le maillot parisien en match officiel, lui qui s’est pourtant déjà entraîné avec le groupe professionnel depuis son arrivée dans la capitale. La faute à son ancien club et employeur, le FC Barcelone, qui ne digère visiblement toujours pas le départ du phénomène auriverde, pour qui Paris a levé la clause libératoire à 220 millions d'euros. Les Blaugranas n’ont en effet toujours pas délivré le certificat international de transfert (CIT) aux instances du football français. La Ligue ne peut donc pas qualifier l’ancien joueur de Santos sur les feuilles de match, à commencer par celle du match Guingamp-PSG, qui aura lieu dimanche.

Dans les faits, le FC Barcelone a jusqu’au 18 août pour délivrer le document, avant que le Brésilien ne devienne automatiquement un joueur du PSG. Un cas de figure qui permettrait à Neymar de faire ses grands débuts seulement contre Toulouse, le 20 août prochain. A moins que la Ligue espagnole et le Barça ne décident de notifier leur refus d'entériner le départ du Brésilien auprès de la commission du statut du joueur de la FIFA. La décision de celle-ci est alors prise sous quelques jours. Une issue possible, surtout si, en parallèle, Neymar réclame le règlement d'une prime de 26 millions d'euros de la part du club catalan et porte réclamation auprès de la Chambre de résolution des litiges de la FIFA, comme semble le penser le média brésilien Globoesporte.

Toute l'info sur

Le mercato hivernal 2019

Je ne doute pas que ça soit vite réglé- Noël Le Graët, président de la FFF

Si Unai Emery souhaite aligner sa nouvelle recrue dès dimanche face à l’En Avant Guingamp, le CIT doit être envoyé avant minuit samedi. Interrogé par le quotidien L’Equipe à ce sujet, le président de la Fédération française de football Noël Le Graët ne s’inquiète pas sur l’issue du dossier : "Le dossier est complet. Cela ne devrait pas durer. Les services de la Fédération sont en contact avec ceux de la Fédération espagnole. Il n’y aucune raison que ce blocage perdure (…) Aujourd’hui, il n’y aucun document manquant (…) Je ne doute pas que ça soit vite réglé." Contactée par BBC Sport, la LFP a confié avoir lancé une "procédure officielle" auprès de la FIFA. Cependant, cette dernière déclare ne pas avoir été contactée par les instances françaises concernant le cas Neymar.

Lire aussi

En attendant, le nouveau numéro 10 des Rouge et Bleu, de retour d’une escapade ensoleillée à Saint-Tropez, devrait s’entraîner normalement avec le groupe professionnel toute la semaine, et ce, jusqu’à la rencontre de dimanche, qu’il espère marquer de son empreinte sur la pelouse du Roudourou.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Novavax revendique un vaccin efficace à plus de 90%, même contre les variants

VIDÉO - Mila dans Sept à Huit : "Peut-être que je serai morte dans cinq ans"

Qui est Naftali Bennett, le nouveau Premier ministre israélien ?

VIDÉO - "C'est un montage contre moi" : Mélenchon réplique aux accusations de complotisme

Parcoursup : pourquoi des élèves aux notes excellentes ne trouvent pas de formation

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.