Mercato PSG – Unai Emery évoque enfin le cas Blaise Matuidi : "Je ne veux pas m’en séparer, mais il pourrait partir"

Mercato PSG – Unai Emery évoque enfin le cas Blaise Matuidi : "Je ne veux pas m’en séparer, mais il pourrait partir"

Football
DirectLCI
TRANSFERT - Unai Emery, le nouvel entraîneur du PSG, avait jusqu’à présent gardé le silence au sujet de Blaise Matuidi, que la rumeur annonce sur le départ depuis de longues semaines. Dans la nuit de samedi à dimanche, le technicien l’a brisé, assurant qu’il voulait conserver son milieu de terrain français… Tout en expliquant que "les circonstances pourraient changer la donne".

Blaise Matuidi n’est pas homme à réagir publiquement à ce qui s’écrit sur lui. Ainsi, pendant l’Euro 2016, quand de nombreuses voix s’étaient élevées pour l’expédier sur le banc en raison d’une condition physique jugée précaire, le milieu de terrain n’avait pipé mot, redressant la barre en 8es de finale contre l’Irlande (2-1), puis lâchant, un sourire au coin des lèvres après la rencontre : "C’est comme ça, les gens disent des choses, il faut accepter, ça fait partie du football. Mais ne vous inquiétez pas, je répondrai présent jusqu’au bout." Il en va de même, ces dernières semaines, concernant son prochain départ du PSG. Il faut aussi dire que la vague de rumeurs a été indirectement nourrie par le silence de son nouvel entraîneur, Unai Emery, à son sujet, depuis sa prise de fonction. Un silence finalement brisé, dans la nuit de samedi à dimanche, par le coach.

Unai Emery : "Il y a beaucoup de milieux de terrain dans l'effectif..."

"Matuidi est un très grand joueur. Il appartient au PSG. Il nous rejoindra plus tard parce qu’il a atteint la finale de l’Euro. Nous l’attendons, je l’attends. C’est un joueur qui reçoit logiquement des offres, mais je ne veux pas m’en séparer. Je ne veux pas me passer de grands joueurs", a embrayé l’Espagnol, interrogé depuis Los Angeles (où le PSG effectue son second stage de pré-saison), au cours d’une conférence de presse effectuée à l’américaine, c’est-dire par téléphone. Toutefois, le technicien a ensuite bien pris soin de nuancer son propos : "Le fait est qu’il y a beaucoup de milieux de terrain dans l’effectif et on pourrait, à un moment donné, se retrouver dans une situation où le joueur pourrait partir. Les circonstances pourraient changer la donne, mais sur le principe, ce n’est pas ce que je veux."

À LIRE AUSSI >>  Blaise Matuidi : "Ne vous inquiétez pas, je répondrai présent jusqu’au bout"

Dans le langage très policé du mercato, où chacun marche sur des œufs pour éviter de froisser quiconque ou de rendre impossible toute transaction, il faut savoir lire entre les lignes. Si Unai Emery tenait absolument à conserver Blaise Matuidi, il n’aurait pas lâché une telle déclaration. Dans l’entrejeu, outre Adrien Rabiot et Thiago Motta, le club parisien compte désormais un gaucher de plus que Blaise Matuidi, avec Grzegorz Krychowiak, débarqué de Séville dans les valises de l’entraîneur. En clair : si l’international français, à qui il reste deux ans de contrat (à hauteur de 700 000 euros brut mensuels), veut s’en aller, la porte est ouverte, mais il doit lui-même le signifier à son coach et sa direction. En vacances jusqu’à début août, l'intéressé envisagerait, à 29 ans, de tenter l’aventure en Angleterre. Mais nul ne sait s’il dispose effectivement d’une offre aujourd’hui.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter