Mercato : quatre choses à savoir sur Mauro Icardi, buteur sulfureux recruté définitivement par le PSG

Mercato : quatre choses à savoir sur Mauro Icardi, buteur sulfureux recruté définitivement par le PSG
Football

FOCUS - Alors que la saison 2019-2020 a été arrêtée en raison de l'épidémie de Covid-19, le PSG a réglé un de ses dossiers prioritaires avec la signature définitive de Mauro Icardi en provenance de l'Inter Milan. A 27 ans, le buteur devenu un titulaire régulier à Paris, possède un caractère bien trempé et un CV déjà très fourni. Zoom sur un joueur aux multiples facettes.

Il était arrivé dans les dernières heures du mercato estival au mois d'août dernier, avec le costume de sauveur face aux blessures d’Edinson Cavani et Kylian Mbappé. Ce dimanche, le Paris Saint-Germain a annoncé la signature définitive de Mauro Icardi, prêté par l'Inter Milan, pour une durée de quatre ans. Selon Le Parisien et RMC Sport, le montant de la transaction serait de 50 millions d'euros, plus une somme comprise entre 5 et 8 millions d'euros de bonus.

En conflit avec l’Inter Milan, qu’il menace d’attaquer en justice pour le réintégrer dans le groupe et réclamer 1,5M€, avant son arrivée au PSG, l’Argentin Mauro Icardi a très rapidement fait parler son sens du but à Paris, poussant Edinson Cavani sur le banc, et maintenant vers la sortie. En 31 matchs toutes compétitions confondues, l'Argentin a trouvé le chemin des filets à 20 reprises. Attaquant redoutable mais au caractère bouillant, qui est Mauro Icardi ?

Lire aussi

Un buteur hors-pair

Agé de 27 ans, Mauro Icardi peut se targuer d’avoir agité les filets adverses à de nombreuses reprises au cours de sa carrière. Le buteur sud-américain a d’abord fait ses armes à la Sampdoria, où il a évolué deux saisons, de l’été 2011 à l’été 2013. Arrivé à 18 ans au sein du club gênois, le natif de Rosario a très vite fait parler la poudre, dans un premier temps avec la Primavera, inscrivant un total de 30 buts en 39 apparitions.

Avec l’équipe première, le jeune attaquant va, en l’espace d’un peu plus d’une saison, "scorer" à 11 reprises en 31 rencontres. Lors de la saison 2012-2013, l’Argentin va notamment marquer les esprits avec un quadruplé contre Pescara (6-0), un but face à l’AS Roma (3-1) et surtout deux buts inscrits lors des deux confrontations avec la Juventus Turin, amenant à chaque fois le succès pour la "Samp" (2-1 et 3-2).

Considéré comme la nouvelle pépite de la Serie A, Icardi va signer à l’été 2013 à l’Inter Milan pour 13 millions d’euros et très vite confirmer tout le bien que l’on pense de lui. En six saisons agitées chez les Nerazzurri, où il va notamment être capitaine, il va s’établir comme une véritable terreur des surfaces, inscrivant 124 buts en 219 matchs, dépassant les 20 buts en championnat à trois reprises, en 2014-2015 (22 buts), 2016-2017 (24) et surtout en 2017-2018, où il inscrira 29 buts et sera sacré meilleur buteur et meilleur joueur de Serie A.

Lire aussi

Passé par le FC Barcelone

Avant de terroriser les défenses italiennes, Mauro Icardi est passé par le prestigieux centre de formation du FC Barcelone, la Masia, à l'âge de 15 ans. Grande promesse du football argentin, le jeune Mauro n'arrivera jamais à s'inscrire dans le moule catalan et traversera la Méditerranée d'ouest en est pour terminer ses classes à la Sampdoria. "Le Barça a été une étape importante de ma carrière, mais quand on est si jeune, on a l’impression d’être un peu dans une prison. Là bas tu es constamment surveillé", racontait Icardi à Italia 1 en 2016. Avant d'ajouter : "Tu dois bien jouer, marquer des buts, mais tu dois avoir un comportement irréprochable et également avoir des bonnes notes à l’école. C’est une vie de petit soldat. Ils doivent gérer 70-80 joueurs et tous n'acceptent pas les règles imposées… j’en faisais partie."

Lire aussi

Un joueur au sang chaud

Au cours de sa carrière, Icardi a fait énormément parler de lui sur le terrain, mais également en dehors. Durant son passage à l'Inter Milan, ce dernier va notamment publier une autobiographie intitulée "Sempre Avanti" (traduisez "Toujours de l'avant"), dans laquelle il va évoquer un souvenir qui va provoquer la colère des supporters nerazzurri. Après une défaite à Sassuolo en février 2015 (3-1), le joueur, accompagné de Fredy Guarin, va se présenter face aux fans, avec l'intention de donner son maillot à un enfant. Un geste que va refuser un des leaders des ultras milanais, et qui va rendre Icardi furieux.

"Espèce de m***e, tu fais l’arrogant devant un gamin pour bien te montrer devant la Curva ? Tu te prends pour un dur ?" a alors lancé l'attaquant, très remonté. "Dans le vestiaire, j’ai été acclamé comme un héros, parce que personne n’avait jamais fait face ainsi à un leader de la Curva", explique-t-il dans sa biographie, avant d'affirmer être prêt à en découdre avec les supporters mécontents : "Je suis prêt à les affronter un à un. J’ai grandi dans un quartier d’Argentine avec le plus haut taux de criminalité. Ils sont combien ? 50, 100, 200 ? D’accord, enregistrez mon message et faites-leur écouter : je leur ramène 100 criminels d’Argentine qui les tueront où qu’ils soient, alors on verra."

Une histoire que la Curva Nord, le groupe d'ultras impliqué, va qualifier d'invention : "Pourquoi inventer une histoire aussi sordide ? Nous sommes effarés, ce livre est ridicule, et il n’y a que des mensonges concernant cet incident." Un épisode qui va créer une rupture entre Icardi et les supporters, même si le joueur a présenté ses excuses peu de temps après : "J’espère que vous comprenez combien vous êtes importants pour moi et tout le respect et l’amour que j’ai pour vous, même si vous décidez de me siffler."

Wanda Nara, épouse et agente très influente

C'est un triangle amoureux qui a fait couler beaucoup d'encre en Italie. Avant d'épouser Mauro Icardi en 2014 et d'avoir deux enfants avec lui, Wanda Nara a longtemps été en couple avec Maxi Lopez, attaquant argentin passé par le FC Barcelone ou encore l'AC Milan, avec qui elle a eu trois enfants. Fait notable, ce fameux Maxi Lopez, n'était autre que le meilleur ami et "grand frère" d'Icardi lors du passage de ce dernier à la Sampdoria. 

C'est d'ailleurs Wanda Nara qui a noué le contact avec Icardi en lui demandant de lui acheter un iPad lors d'un tournoi du joueur aux Etats-Unis. Après le début de leur idylle, l'attaquant argentin n'a pas franchement joué la discrétion, s'exposant sur les réseaux sociaux avec l'ex-femme de son coéquipier, allant même jusqu'à se faire tatouer le visage des enfants de Maxi Lopez sur son corps. 

En parallèle, Wanda Nara, est devenue l'agente de son mari, gérant ainsi ses intérêts, compliquant notamment la situation pour la prolongation de son contrat ces derniers mois. Cette dernière, qui réclamait près de 9M€/an alors que l'Inter Milan en proposait 7, avait brandi la menace d'un départ, avant de réaffirmer l'attachement de son mari à l'Inter. Sans succès. Après plusieurs mois dans la capitale française, le pari tenté par Leonardo s'est avéré gagnant, le joueur se montrant efficace sur le terrain et discret en dehors. Pour le plus grand plaisir des supporters parisiens.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent