Mercato : qui veut la peau de Javier Pastore?

Football
DirectLCI
FOOTBALL : Le milieu de terrain argentin du PSG, régulièrement annoncé partant pour un club différent (Roma, Inter, Atletico, et aujourd'hui la Lazio...) ne trouve pas de point de chute. Son départ est pourtant une des clés du renouvellement de l'armada offensive du club de la capitale.

Comme un poupon que l'on habille et déshabille, Javier Pastore change chaque jour de tunique. Tout une gamme de coloris jusqu'ici virtuels, du giallorosso romain jusqu'au rojiblanco madrilène, que le svelte footballeur argentin endosse au rythme des rumeurs lui promettant un avenir loin de Paris, sa Tour Eiffel, ses Qataris et son milieu de terrain en cours de rénovation.

Le numéro 27 du PSG se trouve bien malgré lui au coeur d'un dilemme princier. D'un côté, le club champion de France doit se racheter une conduite financière auprès de l'UEFA, en se pliant aux directives du "fair play financier" (en d'autres termes : fini les dépenses somptuaires). Mais d'autre part le club champion de France veut poursuivre sa croissance accélérée, en bonifiant son effectif pour prétendre, pour de bon, à la victoire en Ligue des Champions. Ainsi, après l'arrivée du défenseur de Chelsea David Luiz (près de 50 millions d'euros tout de même), le club parisien cherche encore à recruter quelques cadors. En particulier un ailier créatif...

Candreva dans le viseur

Voilà donc El Flaco au coeur du processus de dégraissage. Le natif de Cordoba, première recrue phare de l'ère qatari (42 millions en provenance de Palerme à l'été 2011), qui émarge à plus de 4 millions d'euros brut par an, est aujourd'hui proposé tout autour de l'Europe. De quoi laisser une place vacante pour une recrue cinq étoiles (le nom d'Eden Hazard revient en écho, tout comme ceux de Reus, Di Maria et autre Griezmann). De quoi, aussi, procéder à une échange de marchandise auprès des équipes sondées. Car, chez ces partenaires commerciaux ciblés, on affiche quelques jolis spécimens en boutique.

Auteur d'une belle saison à la Roma, Miralem Pjanic aurait fait un substitut solide au Flaco - mais le bosnien a prolongé avec le club de Rudi Garcia. Chez le voisin honni de la Lazio, Antonio Candreva (27 ans), qui sort d'une solide saison (12 buts et 11 passes décisives en Serie A), renforcerait la touche italienne du milieu parisien, au côté de Verratti et Motta.

Pourtant, entre les déclarations contradictoires de Pastore (il veut "être le dernier à quitter Paris", tout en réaffirmant à l'envi son amour de la Serie A) et les doutes des clubs à accueillir ce talent brut quelque peu inconstant (et estimé à 15 millions d'euros), l'avenir du prodige argentin est encore brumeux. Non sélectionné pour la Coupe du Monde, il peut désormais se consacrer, à temps plein, à son dossier d'orientation. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter