"Guerre totale" : les envies d'ailleurs de Messi déchaînent la presse mondiale

Description du sujet digitial
Football

REVUE DE PRESSE - Au lendemain de la révélation des velléités de départ de Lionel Messi, la presse sportive espagnole et étrangère n'a d'yeux que pour "La Pulga". Avec une question : où jouera-t-il la saison prochaine ?

Évidemment, il n'y en a que pour Lionel Messi. Et comment pouvait-il en être autrement ? La révélation a fait l'effet d'une bombe à Barcelone et bien au-delà. Mardi soir, il a communiqué au Barça son intention de quitter son club de toujours. Ses avocats ont fait parvenir aux dirigeants blaugranas un burofax, une sorte de courrier recommandé instantané, utilisé en droit, leur signifiant la volonté de l'Argentin de résilier "unilatéralement" son engagement, en vertu d'une clause prévue à cet effet. Cette clause, qui aurait expiré le 10 juin selon le club catalan, lui permet de partir libre, sans payer d'indemnité de transfert.

Quoiqu'il en soit, au lendemain de cette annonce, le nom de l'Argentin est au cœur de toutes les discussions. Le possible divorce entre "La Pulga" et Barcelone fait logiquement les choux gras de la presse espagnole. En Catalogne, où Messi est arrivé à l'âge de 13 ans, les deux principaux quotidiens sportifs sont en boucle sur le sujet. Mundo Deportivo, considéré comme pro-Barça, barre sa Une avec un bandeau "la bombe Messi" sur fond noir, assurant qu'il "veut partir". Sport, l'autre titre catalan, parle d'une "guerre totale", le sextuple Ballon d'Or et le club blaugrana se déchirant sur la validité de la fameuse clause.

Au-delà des frontières de la Catalogne, la décision de Lionel Messi est largement répercutée. Le quotidien Marca, proche du Real Madrid, l'éternel rival des Blaugranas, ouvre sur une phrase mise dans la bouche de l'Argentin : "Je veux partir du Barça". AS, l'autre journal pro-madrilène, s'amuse lui de ces "adieux par burofax", le nom du procédé utilisé par le numéro 10 pour annoncer sa décision aux dirigeants culés. Les journaux de presse généraliste, La Vanguardia, El Païs ou encore El Mundo, ne sont pas en reste. Ils consacrent tous un encart sur leur Une et plusieurs pages au départ annoncé du natif de Rosario.

"Messi s'en va"... mais où ?

Partout ailleurs, en Europe, le (futur ex-)capitaine du Barça s'affiche en première page de la presse sportive. En France, L'Équipe titre un symbolique "Adios ?". Le Parisien se prend lui à rêver d'une association Neymar-Messi-Mbappé avec cette question "Et si Messi partait de Barcelone pour Paris ?". "Messi s'en va", écrit La Gazzetta dello Sport en Italie. Le quotidien pense qu'un duel entre Manchester City et le PSG se profile pour récupérer "La Pulga". Pour Tuttosport, l'Inter resterait en embuscade. Même si l'affaire s'annonce compliquée, le joueur aurait "appelé" les dirigeants lombards pour prendre le pouls. 

Toute l'info sur

Mercato : le feuilleton Lionel Messi

Outre-Manche, le Manchester Evening News s'enthousiasme des possibles retrouvailles entre Messi et Guardiola. Il croit savoir qu'ils ont échangé à ce sujet la semaine passée. The Guardian assure de son côté que la future destination de Messi "pourrait surprendre". Le journal liste une série de prétendants assez inattendus (l'Inter Miami, le club de David Beckham en MLS, les Newell's Old Boys en Argentine, l'équipe de son enfance, ou le Vissel Kobe au Japon, où évolue son ancien coéquipier Andrés Iniesta). Finalement, c'est le Daily Mirror qui résume le mieux la situation avec un jeu de mots : "What a mess" ("Quel bordel"). 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent