MERCATO - Cette fois, c’est sûr, Angel Di Maria veut quitter le PSG au plus vite

MERCATO - Cette fois, c’est sûr, Angel Di Maria veut quitter le PSG au plus vite
Football
DirectLCI
FOOTBALL – Recruté en tant que superstar à l’été 2015, Angel Di Maria n’est plus qu’un remplaçant de luxe de la triplette Neymar-Cavani-Mbappé au PSG. L’Argentin ne veut pas que ça dure. Et il tient à le faire savoir, à quelques mois de la Coupe du monde 2018.

"J’ai envie de jouer ces matchs importants, en Ligue des champions, aujourd'hui contre Monaco... Je ne les joue pas. Ce sont des décisions de l’entraîneur. Si je suis proche d'un départ cet hiver ? C’est plus ou moins comme ça toute l’année. Je vais réfléchir à mon avenir." Ainsi a parlé l'Argentin Javier Pastore dimanche soir, au sortir de la victoire (1-2) du PSG à Monaco. 


Son compatriote Angel Di Maria, lui, n’a pas parlé. Mais il fait beaucoup plus parler ce lundi. En cause : son attitude, en marge de la rencontre, et ses publications sur les réseaux sociaux, qui expriment toute son exaspération d’être devenu un joker de luxe, alors que Paris l’avait initialement recruté, en 2015, pour en faire un leader technique.

En vidéo

Images d'archives : Di Maria enchaîne quatre coups francs en lucarne à l'entraînement

Dimanche soir, tandis que les autres remplaçants s’échauffaient avant le coup d’envoi, Angel Di Maria est ainsi resté assis sur un ballon, à les regarder d’un œil morne. Cela n’aura échappé à personne. Et il est permis de penser que l’attaquant faisait précisément cela pour qu’on le voit. D’ailleurs, dans sa démarche, l’Argentin a pensé à ceux pour qui le message ne serait pas assez clair : quelques heures auparavant, il avait mis en ligne sur son compte Instagram un dessin le représentant sur une route en train de marcher, laissant derrière lui, jonchant le sol, les maillots de ces anciens clubs… et celui du PSG.

Le PSG n'a pas le choix

Il faut aussi noter que l’œuvre le montre portant le maillot de son équipe nationale. Ce n’est pas anodin : élément important de sa sélection, Di Maria veut le rester et son temps de jeu actuel à Paris, fait de quelques bouts de match, peut lui coûter sa place d’ici à la Coupe du monde en Russie (14 juin-15 juillet). Or c'est  sans doute la dernière que le joueur, qui aura 30 ans en février prochain, peut espérer disputer en tant que titulaire.

Le PSG, qui doit trouver 80 millions d’euros d’ici au mois de juin pour rentrer dans les clous du fair play financier, sait désormais qu’il n’aura d’autre choix que de le revendre. Le FC Barcelone avait émis une offre de 45 millions pour le recruter à la fin du dernier mercato estival. Mais Paris, qui avait dépensé 63 millions d’euros pour le faire venir en 2015, l’avait déclinée. Angel Di Maria, à l’époque, n’avait pas moufté. Mais cet hiver, si le même schéma se reproduit, on peut imaginer qu’il parlera.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter