Monaco - Bastia (2-0) : Vagner Love, c'est pas si mal que ça, en fait

Football
SURPRISE - Arrivé en Principauté il y a quinze jours sous l'œil très réservé des observateurs, l'attaquant brésilien a joué mardi soir son premier match pour l'ASM. Et contre toute attente, Vagner Love a plutôt bien réussi ses débuts en Ligue 1.

Et s'ils nous refaisaient une Berbatov ? Comme lorsque les Monégasque étaient allés chercher le buteur bulgare lors du mercato hivernal 2014, l'ASM a profité de la fenêtre de transfert qui vient de se refermer pour sortir de son chapeau Vagner Love (31 ans). Mais si le passage de Dimitar Berbatov s'était plutôt bien passé (18 buts, dont quelques perles, en 53 matches), rares sont ceux qui s'attendent à voir le Brésilien marcher dans les pas de son prédécesseur.

Un gros raté mais ensuite, Love a été dans tous les bons coups

Et pour cause, car il est passé beaucoup d'eau sous les ponts depuis le temps où l'international auriverde (22 sélections et 4 buts) avait explosé au CSKA Moscou (2004-2012). Notamment un passage très (trop) exotique en Chine (2013-2015)... Mais avant d'arriver à Monaco, Love est retourné au Brésil et a remporté le titre avec les Corinthians et a fini deuxième meilleur buteur du Championnat. Et c'est dans ses bonnes dispositions qu'il semble avoir débarqué en France. Car même s'il n'a pas marqué pour sa première apparition face à Bastia, celui qui est souvent décrit comme un gros fêtard a montré des choses plutôt intéressantes.

Certes, il a complètement loupé sa tête sur une belle occasion de but en début de match mais il a ensuite été dans tous les bons coups. 

Il était à la pression en compagnie de Fábio Coentrão sur François Modesto lorsque le Bastiais a inscrit un csc après un corner (1-0, 35e). 

Puis il a été privé de son premier but sous ses nouvelles couleurs sur un bel arrêt de Jean-Louis Leca. 

D'ailleurs, sur le second but de Monaco, Vagner Love était bien à l'affût au cas où le gardien corse ne relâche la frappe de Bernardo Silva (2-0, 73e). Un de ces quatre, ça passera. 

À LIRE AUSSI
>> Quand l'arrivée de Guardiola à City fait fantasmer toute l'Europe
>> Retrouvez ici toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter