Monaco retarde l'échéance

Monaco retarde l'échéance

Football
DirectLCI
Grâce à Emmanuel Rivière, auteur du seul but du match à Rennes (1-0), Monaco revient à dix points du Paris Saint-Germain. Mathématiquement, le club de la capitale n'est toujours pas champion, même en cas de victoire dimanche à Lyon.

En allant s'imposer 1-0 sur la pelouse de la Route de Lorient, Monaco retarde l'échéance et relance temporairement le suspense en Ligue 1. Rarement inquiétés en Bretagne, les dauphins du PSG ont su trouver la faille, par l'intermédiaire d'Emmanuel Rivière à la 55e minute. Titulaire en l'absence de Dimitar Berbatov, l'attaquant a été galvanisé par cette ouverture du score. Il aurait bien pu saler la note, malheureusement pour lui Benoît Costil n'a pas vacillé une seconde fois.

La première mi-temps a été plutôt pauvre en intensité. Hormis une belle occasion du latéral Kurzawa, les vingt-deux acteurs se neutralisaient sur un score nul et vierge. Plutôt bien regroupés, les Monégasques revenaient remontés comme des pendules. Ils étaient logiquement récompensés proche de l'heure de jeu. Après une belle passe appuyée de Jérémie Toulalan, Rivière résistait au défenseur et parvenait à croiser victorieusement sa frappe (1-0; 55e). 

Côté Rennais, même le coaching de Philippe Montanier ne changeait rien. Même avec un attaquant supplémentaire, les Bretons ont trop rarement inquiété Sergio Roméro (un seul tir cadré en 90 minutes). Ils interrompent ainsi une série de quatre matchs sans défaite. En milieu de semaine prochaine, ils devront rectifier le tir en Coupe de France, lors de la réception d'Angers. Monaco aussi, jouera une demi-finale à Guingamp, rassuré par cette victoire précieuse, qui maintient le club de la principauté, à six points devant Lille à la deuxième place de Ligue 1. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter