Monaco, vainqueur de Nice (3-0), marche sur la Ligue 1 et affole tous les compteurs du football français

Monaco, vainqueur de Nice (3-0), marche sur la Ligue 1 et affole tous les compteurs du football français
Football

FOOTBALL - L'AS Monaco, qui a dominé Nice (3-0) ce samedi soir au Stade Louis-II pour le compte de la 23e journée, s'est détaché seul en tête de la Ligue 1, repoussant son adversaire et dauphin à trois points. Une vraie démonstration de force, à l’image de toute la saison des Monégasques.

Le 21 septembre dernier figure, déjà, une époque lointaine. Ce jour-là, Nice, fringant leader de la Ligue 1, avait corrigé Monaco (4-0) et diffusé l’idée d’un rapport de forces en sa faveur. Mais ça, c’était avant. Avant que l’ASM n’enchaîne les larges victoires, ne prenne à son tour la tête du classement et ne corrige, ce samedi, les Aiglons (3-0). Une revanche éclatante qu’il convient, déjà, de mettre en perspective au regard de quelques chiffres. Au-delà de leurs 52 points, les Monégasques affichent surtout une incroyable différence de buts de + 45. A comparer aux + 20 de l’OGCN et + 26 du PSG, qui complètent le podium.

100 buts en 38 matchs

C’est en fait surtout l’attaque de l’ASM qui impressionne. Aux 23 journées de Ligue 1 s’ajoutent dix rencontres de Ligue des champions, trois de Coupe de la Ligue et deux de Coupe de France : en tout, 38 matchs joués pour… 100 buts marqués (sur toute la saison passée, les Monégasques en avaient mis 87). Autres statistique assez folle : Monaco a inscrit seul plus de 12% des buts marqués en L1 cette saison, pour un but marqué... tous les quatre tirs. En attendant la suite : le club du Rocher est en effet dans les bons temps de passage pour battre le record de buts inscrits sur une saison (118) détenu par le Racing en 1959-60.

Ironie de l’histoire : l’an passé, cette équipe était vue comme la plus ennuyeuse de L1 et recevait nombre de critiques pointant sa frilosité offensive. Que s’est-il passé depuis ? On aimerait intellectualiser la chose, trouver des ressorts émotionnels inédits, mais Leonardo Jardim, architecte de ce jeu depuis deux ans et demi, n’a finalement pas grand-chose à en dire. Son analyse, si l’on peut nommer cela ainsi : "C’est la première fois en tant qu’entraîneur que j’assiste à un tel ratio de buts. Tous les joueurs du groupe démontrent qu’ils sont prêts à répondre présents. La perfection n’existe pas, mais nous sommes sur une bonne dynamique. C’est l’efficacité des attaquants qui fait toute la différence." Dit autrement : la grâce ne s’explique pas.

En vidéo

[Téléfoot 22/01] Ligue 1 : Monaco peut-il le faire ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

EN DIRECT - Attaque à la basilique de Nice : Emmanuel Macron sur place

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Covid-19 : les députés approuvent le reconfinement à une très large majorité

Confinement : l'attestation de sortie comportera "une nouvelle case" pour les déplacements scolaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent