Mondial 2014 : les adversaires des Bleus ne perdent pas

Mondial 2014 : les adversaires des Bleus ne perdent pas

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Comme l'équipe de France, le Honduras (2-1 face au Venezuela) et l'Equateur (4-3 contre l'Australie), adversaires des Bleus au Mondial, se sont imposés mercredi en match amical. Seule la Suisse, accrochée par la Croatie (2-2), ne gagne pas.

Honduras – Venezuela 2-1
La H a souffert, a même laissé la maîtrise du jeu à son adversaire, mais s'est imposée, dans la nuit de mercredi à jeudi, face au Venezuela. Après avoir ouvert le score tôt par Jerry Bengtson (6e), qui évolue dans le Championnat américain, le Honduras a vu la Vinotinto égaliser avant la pause. Puis c'est l'autre attaquant des Catrachos, Jerry Palacios, qui a profité d'une boulette du Nantais Vizcarrondo pour donner un avantage définitif à son équipe (50e), plutôt remaniée pour l'occasion.
Prochain match : Honduras – Turquie, le 29 mai à Washington

Australie-Equateur 3-4
Difficile de trouver un renversement de situation plus fou. Face à une équipe étrillée par la France en octobre (6-0), l'Equateur s'est retrouvé mené 3-0 à la pause, incapable de stopper l'ancien milieu offensif d'Everton, aujourd'hui coéquipier de Thierry Henry à New York, Tim Cahill, auteur d'un triplé (8e, 15e et 32e). Mais les Socceroos ont ensuite pris de plein fouet la révolte de la Tricolor, qui a enfilé quatre buts en à peine plus d'une demi-heure : Martinez (57e), Castillo (61e), Valencia (le prénommé Enner, pas celui de Manchester, 77e) et Mendez dans les arrêts de jeu. Les Bleus devront se méfier de l'attaque équatorienne, le 25 juin.
Prochain match : Pays-Bas – Equateur, le 17 mai à Amsterdam


Suisse – Croatie 2-2

C'était une histoire de buteurs, mercredi soir à Saint-Gall, où la Suisse et la Croatie n'ont pu se départager. Auteurs d'un doublé, Ivica Olic et l'Helvète Josip Drmic, dans la continuité d'une belle saison avec les Allemands de Nuremberg (11 buts, 3 passes décisives), ont été les hommes du match. Mais en même temps qu'elle a confirmé son potentiel offensif (Seferovic, de la Real Sociedad, était remplaçant), la Suisse a montré des lacunes en défense dans un secteur qui s'était pourtant montré imperméable en qualifications (6 buts encaissés en 10 rencontres). Sans que cela ne heurte la confiance des coéquipiers de Shaqiri.
Prochain match : Suisse – Jamaïque, le 30 mai à Lucerne 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter