Mondial 2014 : les adversaires des Bleus peaufinent leur préparation

Mondial 2014 : les adversaires des Bleus peaufinent leur préparation

DirectLCI
TEST - Le Honduras, la Suisse et l'Equateur, les trois adversaires de la France au Mondial, disputent aux aussi leur premier match amical avant le Mondial mercredi soir. Une rencontre où ces équipes, quasiment déjà prêtes pour le Brésil, vont régler leurs derniers détails.

Honduras – Venezuela
Le premier adversaire des Bleus au Mondial (15 juin) dispute à domicile son seul match amical avant les trois prévus en mai et juin face au Venezuela, 35e au classement Fifa mais pas qualifié pour la Coupe du monde. Avant de monter en puissance en affrontant la Turquie et surtout l'Angleterre. ''L'objectif est d'être prêt pour la France'' prévient le sélectionneur Luis Fernando Suarez cité par L'Equipe. Et adhère au créneau de Didier Deschamps pour qui ''le match le plus important du Mondial est le Honduras, car c'est le premier''.

Suisse – Croatie
Brillamment qualifiée pour la Coupe du monde (1e du groupe E devant l'Islande et la Slovénie), la Suisse arrivera sûre d'elle et ambitieuse au Brésil. Alors ce ne sont pas les trois matches amicaux, dont le premier ce mercredi, qui vont chambouler l'équipe d'Omar Hitzfeld. A tel point que l'Allemand n'a convoqué que 21 joueurs pour ce match amical face à la Croatie, soit 3 de moins que Deschamps. ''Le temps des essais est révolu,, ça n'a pas de sens d'en faire maintenant, les choses sont plus ou moins établies dans mon esprit'', explique le sélectionneur suisse, qui affrontera les Bleus le 20 juin.

Equateur – Australie
C'est à Londres que l'équipe d'Equateur va ''recevoir'' celle d'Australie, également qualifiée pour le Mondial et étrillée par les Bleus en octobre 2013 (6-0). Les coéquipiers de Luis Antonio Valencia, le Mancunien, ont été accueillis mardi par la Miss Equateur de Royaume-Uni. Et se testeront donc en déplacement, eux qui doivent leur qualification essentiellement à leur solidité à domicile. Ils seront le 3e adversaire de la France, le 25 juin à Rio. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter