Mondial 2018 : et si le Pérou passait finalement à la trappe ?

Football

Toute L'info sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

DÉSILLUSION - Selon le journal péruvien Libero, le Pérou, dernier pays qualifié pour la Coupe du monde 2018, pourrait ne pas participer au Mondial en Russie l'été prochain. En effet, un projet de loi menace la participation du pays sud-américain, ce dernier pourrait en effet contraindre la Fédération de football à être placée sous la tutelle du gouvernement actuel.

Tout le Pérou retient son souffle. Selon le journal local Libero, le dernier pays qualifié pour le Mondial-2018, pourrait finalement ne pas être du voyage en Russie l'été prochain. En effet, près d'une semaine après les scènes de liesse dans tout le pays, un projet de loi menace la participation du Pérou pour la grande échéance de l'année prochaine. Ce dernier pourrait en effet contraindre la Fédération de football à être placée sous la tutelle du gouvernement actuel. Déposé par un membre du Congrès péruvien, Paloma Noceda, ce projet de loi permettrait au gouvernement de prendre littéralement le contrôle de la plus haute instance footballistique du pays.

Or, comme l'explique le média péruvien, cette décision conduirait la Fifa à littéralement exclure l'équipe sud-américaine de la Coupe du monde, exigeant d'une Fédération d'être totalement autonome. Selon l'article 7 du règlement de la Fifa, cette dernière peut tout à fait décider d'exclure de ses compétitions, en l'occurrence le Mondial, les pays comptant une Fédération étant sous la tutelle d'un gouvernement.

Lire aussi

Le Chili, l'Italie ou la Nouvelle-Zélande dans la danse ?

"Si un pays (des 32 qualifiés) se retire ou est exclu de la course, le Comité d'organisation de la FIFA doit se prononcer sur la question et prendre les mesures qu'il juge nécessaires. Le comité de l'organisation de la FIFA en particulier peut décider de remplacer l'association concernée par une autre association" stipule ainsi cet article 7 du règlement de l'instance internationale de football. "Cela pourrait poser problème avec la Fifa, mais nous devons agir dans l'intérêt du sport péruvien"a reconnu Paloma Noceda.

Si le Pérou était amené à quitter la danse, plusieurs nations seraient en course pour briguer une place au Mondial-2018 : la Nouvelle-Zélande, adversaire du Pérou en barrage, l'Italie, grande nation du football européen et mondial, éliminé par la Suède également en barrage, ou encore le Chili, pays le mieux positionné au sein du classement Fifa. Cependant, selon les échos de la presse péruvienne, Noceda pourrait décider de retirer ce projet de loi face aux vives réactions populaires suscitées dans le pays.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter