Mondial 2022 : selon Blatter, il devait avoir lieu aux Etats-Unis jusqu'à l'intervention de  Sarkozy

Mondial 2022 : selon Blatter, il devait avoir lieu aux Etats-Unis jusqu'à l'intervention de Sarkozy

Football
DirectLCI
FIFA – Être suspendu de son poste de président de la FIFA jusqu'au 8 janvier n'empêche pas Sepp Blatter d'être bavard. Le Suisse a expliqué, ce mercredi, qu'une éventuelle intervention de Nicolas Sarkozy auprès de dirigeants européens aurait complètement changé la physionomie du vote pour l'attribution de la Coupe du monde 2022.

Dans une longue interview accordée à l'agence russe TASS, le président Sepp Blatter a indiqué à demi-mot que Nicolas Sarkozy a joué un rôle important dans l'obtention par le Qatar du Mondial 2022. "En 2010, nous avions pris une double décision, raconte-t-il: nous nous étions mis d'accord pour aller en Russie (...) Et en 2022, nous reviendrions aux Etats-Unis. Ainsi nous aurions les Coupes du monde dans les deux plus grandes puissances".

Une réunion entre Sarkozy et le prince du Qatar

Mais Sepp Blatter a ensuite précisé sa pensée : les plans ont dû être revus après "cette réunion entre (le président Nicolas) Sarkozy et le prince du Qatar (Tamim ben Hamad al Thani) qui dirige actuellement l'émirat". Une réunion suivie d'un déjeuner entre les deux dirigeants et Platini, ce que n'a jamais caché le président de l'UEFA.

Après cela, "lors du vote à bulletins secrets (pour désigner le pays hôte du Mondial-2022), quatre voix européennes ont lâché les États-Unis et le résultat a été de 14 (voix) à 8 (pour le Qatar)", poursuit M. Blatter. Si ces quatre voix n'avaient pas basculé, "cela aurait été 12 à 10 (pour les Etats-Unis). Et si les Etats-Unis avaient reçu ce Mondial, nous ne parlerions aujourd'hui que de cette merveilleuse Coupe du monde 2018 en Russie, et nous ne parlerions d'aucun problème à la Fifa".

À LIRE AUSSI >> Pour Blatter, le responsable du chaos à la FIFA, c'est Platini

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter