Mondial féminin : une prime de 30.000 euros par joueuse en cas de victoire

Mondial féminin : une prime de 30.000 euros par joueuse en cas de victoire

DirectLCI
FOOTBALL - Le Parisien révèle ce jeudi les primes que toucheront les Bleues en fonction de leur résultat lors de la Coupe du monde. Et si elles restent bien inférieures à celles des hommes, il y a une légère progression.

Il y avait eu le cas des primes, dérisoires, pour les joueuses du Paris Saint-Germain en cas de victoire en Ligue des champions. Les râleurs vont donc encore pointer le bout du nez. Ce jeudi, Le Parisien révèle les primes que toucheront les Françaises à l'issue de la Coupe du monde qu'elles disputent actuellement au Canada. Où l'on apprend que les coéquipières de Wendie Renard recevront 30.000 euros chacune en cas de titre. Si elles perdent en finale, ce sera 20.000 €. Elles n'auront rien en cas d'élimination au premier tour.

EN SAVOIR +
>> Le but d'Eugénie Le Sommer qui offre la victoire face à l'Angleterre
>> Quel intérêt pour le foot féminin?

Bien entendu, ces montants n'ont pas grand-chose à voir avec ceux en vigueur chez les hommes. A titre de comparaison, les Bleus, pour leur parcours jusqu'en quart de finale, avaient touché 93.000 €, quand les Bleues devraient se contenter de 10.000 € au même stade.

Si elles restent loin de leurs homologues, il y a néanmoins une progression par rapport à 2011. Il y a quatre ans, les Françaises (éliminées en demi-finale et finalement 4èmes) n'auraient eu droit qu'à 15.000 euros en cas de titre, soit moitié moins. Surtout, l'économie du football féminin n'a rien à voir avec celle des hommes, et la Fifa ne reverse pas les mêmes sommes aux sélections (25,5 millions en cas de titre chez les hommes, 1,7 million chez les filles). En ratio, ces dernières touchent donc le double des garçons (1,8% de la prime contre 0,9%).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter