Mort d'Albert Ebossé : l'Algérie, ce championnat trop souvent violent

Football

DRAME - Des stades obsolètes, une sécurité qui manque à l'appel et des supporters incontrôlables. Avec la mort d'Albert Ebossé, suite à des jets de projectiles, le football algérien a connu un nouveau drame. Un incident qui n'est pas étonnant, tant le championnat local est émaillé par ce genre de faits divers qui laisse les dirigeants sans réaction.

L'incident tragique qui a coûté la vie à Albert Ebossé  samedi n'est malheureusement pas une surprise. Dans le Championnat algérien, la vétusté des stades, tout comme les problèmes de sécurité, ou la complaisance des autorités, ont depuis longtemps été pointés. Sans réaction.

Durant les quinze années de pouvoir de Bouteflika, aucune enceinte moderne - et donc sécurisée - n’est sortie de terre. Le stade Tizi Ouzou, qui aurait dû être livré en début d'année, est aujourd'hui dans une impasse juridique. De ce fait, l'Algérie, qui prétend à l'organisation de la CAN 2017, ne dispose toujours pas d'une infrastructure aux normes de la FIFA, alors que les incidents s'accumulent. Retour sur une histoire qui ne fait que se répéter.

 Mars 2014
Lors de la réception de l'USM Bel Abbes, les supporters de Hadjout n'avaient pas hésité à envahir le terrain pour agresser violemment les joueurs de l'équipe. Le tout à la suite d'une embrouille entre les acteurs du match. Au vu de la dureté des incidents, l'absence de blessures d'une extrême gravité relève du miracle.

 Septembre 2012
Après un but inscrit par l'USMA, les supporters du Mouloudia ne trouvent rien de mieux que d'arracher les sièges pour manifester leur colère, avant de les brûler. Preuve que rien n'est fait pour les arrêter : le même incident avait déjà eu lieu la saison précédente quand l'USMA s'était imposé contre le MCA.

 Avril 2012
L'un des drames les plus marquants du football algérien s'est déroulé au printemps 2012 à Saida. Après l'envahissement du terrain par les supporters locaux, les joueurs de l'USM Alger ont été attaqués, et certains à l'arme blanche. Dans cet incident, l'ex-international algérien Abdelkader Laifaoui a été poignardé, échappant de peu à la mort. Plusieurs de ses coéquipiers s'en tirent avec des lacérations. 

 Automne 2013
Les images sont accablantes. Celles d'un trou de moins de deux mètres dans les tribunes du stade du 5 juillet, construit en 1970. Lors du derby entre l’USM Alger et le MC Alger, deux supporters passent à travers le sol du stade et font une chute de 25 mètres, décédant sur le coup. 
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter