Mort d'Albert Ebossé : le Championnat algérien suspendu !

Mort d'Albert Ebossé : le Championnat algérien suspendu !

DRAME - Le décès d'Albert Ebossé, ce footballeur touché mortellement par un projectile à l'issue d'un match, a créé un électrochoc en Algérie. Les premières mesures tombent. Le Championnat professionnel local est suspendu jusqu'à nouvel ordre.

Place aux sanctions. En attendant de connaître les résultats de l'enquête ouverte par le ministère de l'Intérieur pour trouver les coupables, les instances dirigeantes du foot algérien ont pris leurs dispositions.

Deux jours après la mort d'Albert Ebossé, ce footballeur camerounais de la JS Kabylie décédé après avoir reçu un projectile sur la tête dans un stade de Tizi Ouzou , "toutes les rencontres officielles et amicales sont suspendues jusqu’à nouvel ordre" a indiqué la Ligue de Football professionnel algérienne dans un communiqué. Une décision attendue et plébiscitée dès l'annonce de la tragédie par la grande majorité des acteurs du foot local. 

Les salaires des autres joueurs versés à la famille du défunt

La FAF (la Fédération algérienne) étudiera pour sa part prochainement "d'autres mesures plus coercitives qui peuvent entraîner l'exclusion du club fautif de toute compétition". Par ailleurs, la FAF et la Ligue de football professionnel (LFP) ont décidé d'octroyer une indemnité d'un montant de dix millions de dinars (94 074 euros) à la famille du défunt. A l'initiative du club, tous les salaires du joueur décédé seront intégralement versés à sa famille jusqu'à expiration de son contrat avec la JSK. 

Au-delà des sanctions, ce drame a mis en lumière les maux dont souffre le foot algérien et a complètement fait oublier les résultats flatteurs des Fennecs au Brésil. 
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"Aujourd’hui, je me dis : plus jamais" : ces infirmières qui, après un an de Covid, ont rendu leur blouse

EN DIRECT - Covid-19 : Castex envisage "des mesures supplémentaires" face à la situation au Brésil

EXCLUSIF - Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, sort du silence ce soir sur TF1

Une personne tuée et une blessée devant un hôpital du 16e arrondissement de Paris, le tireur en fuite

"Sofagate" : la mise en garde d'Ursula von der Leyen à Charles Michel

Lire et commenter