Pape Diouf : victime du Covid-19, l'ex-président de l'OM est décédé

L'ex-président de l'OM Pape Diouf s'est éteint ce mardi à Dakar au Sénégal à 68 ans
Football

DÉCÈS - Contaminé par le Covid-19, l'ancien dirigeant de l'Olympique de Marseille Pape Diouf est décédé ce mardi à Dakar, au Sénégal. Placé sous assistance respiratoire depuis samedi, il devait être rapatrié dans la journée en France. Il était âgé de 68 ans.

Pape Diouf nous a quittés. La RTS, la télévision nationale sénégalaise, a annoncé la nouvelle. Ses proches l'ont confirmée à l'AFP. L'ancien président de l'OM est mort ce mardi 31 mars à Dakar. Hospitalisé vendredi dans la capitale sénégalaise, où il vivait une partie de l'année, après avoir contracté le coronavirus, il avait été placé sous assistance respiratoire depuis samedi, avant que son état ne se dégrade fortement lundi. 

Âgé de 68 ans, il devait être rapatrié dans la nuit de mardi à mercredi vers un hôpital de Nice dans un avion sanitaire affrété par l'ambassade de France au Sénégal. Mais, en raison de la dégradation de sa condition, son avion n'a pu décoller et il s'est éteint à l'hôpital Fann, où il avait été pris en charge. 

Né au Tchad le 18 décembre 1951, Pape Diouf arrive sur la Canebière à l'âge de 18 ans. Fan de football, il rejoint la rédaction de La Marseillaise pour couvrir l'actualité de l'Olympique de Marseille. Il se dirige par la suite vers le métier d'agent de joueurs. Il s'occupe alors des intérêts de Marcel Desailly, Basile Boli, William Gallas, Didier Drogba et Samir Nasri. Repéré par la direction olympienne pour son talent en affaires, l'homme à la sempiternelle moustache sombre, au large sourire, aux costumes et cravates assorties est nommé manager général en 2004 par l'actionnaire majoritaire Robert Louis-Dreyfus. 

Lire aussi

Un OM européen sous son mandat

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Des pays sont-ils aujourd'hui confrontés à une deuxième vague de l'épidémie ?La progression du Covid-19 dans le monde

Un an plus tard, le Franco-sénégalais à la carrure tutoyant le mètre 90 prend la présidence de l'OM, déplorant alors être "le seul président Noir d'un club européen". Reconnu son franc-parler et son éloquence, Pape Diouf assoit son autorité avec des décisions fortes. Il est notamment à l'origine du choix d'aligner une équipe bis face au PSG en 2006, arguant du non-respect par les services de sécurité du club parisien des normes de sécurité concernant l'accueil des supporters marseillais au Parc des Princes. Un match que les "minots" de l'OM, montés à Paris, bouclent sur un 0-0 inattendu. Ses passes d'armes avec le président lyonnais Jean-Michel Aulas animent aussi les coulisses de la Ligue 1 pendant quatre ans. 

Sous sa présidence, l'OM se restructure et progresse régulièrement (5e en 2005-2006, puis 2e en 2006-2007, 3e en 2007-2008, et 2e en 2008-2009), se qualifiant régulièrement pour la Ligue des champions. Il accède également deux fois d'affilée à la finale de la Coupe de France, perdues en 2006 face au PSG et en 2007 contre Sochaux. Remercié en 2009 par l'actionnaire majoritaire, son travail effectué en amont contribue à mener l'OM au titre de champion de France en 2010, après 17 longues années sans titre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent