Moscou : Valbuena, l'argent en première motivation

Football

FOOTBALL - Le flou autour de son départ de l'OM avait longtemps alimenté la presse sportive cet été. Finalement, Mathieu Valbuena avait choisi de rallier Moscou plutôt que de tenter une aventure en Espagne ou en Italie. Un choix motivé par l'aspect économique, comme le joueur l'a confirmé ces derniers jours.

Mathieu Valbuena est en mini-tournée médiatique. Après téléfoot dimanche sur TF1, le nouveau joueur du Dynamo Moscou a répondu aux questions de RMC lundi soir. A quelques jours de retrouver l'équipe de France (les Bleus affrontent l'Espagne en match amical jeudi 4 septembre), "Petit Vélo" a donné des nouvelles de lui et, dans un cas comme dans l'autre, s'est attelé à rester sincère.

Logiquement, l'ex-Olympien a été interrogé sur les motivations qui l'ont poussé à rejoindre le Dynamo Moscou cet été, quatrième du dernier championnat de Russie. Une en particulier a fait la différence dans l'esprit du joueur. "Je reste toujours ambitieux mais je voulais allier le sportif et l’économique et les autres clubs ne m’ont pas donné cette opportunité-là", a-t-il confié dans Luis Attaque. En l'occurrence, Valbuena aurait aussi pu faire parler son talent du côté du Séville FC ou de la Fiorentina, les "autres clubs" en question, mais ces derniers n'étaient pas disposés à lui verser 10 millions d'euros en trois ans.

"Ma carrière est derrière moi..."

Auteur d'un excellent Mondial, le meilleur Français même selon un certain Marcelo Bielsa, Mathieu Valbuena semblait justement avoir l'étoffe pour vivre une dernière grande aventure. Dans une Liga ultra compétitive par exemple. Mais, désormais trentenaire, le joueur a prétexté être sur le déclin : "C’est vrai que j’ai 30 ans et que j’ai du mal à l’accepter. Aujourd’hui, ma carrière est plus derrière que devant moi." Un argument qui peut sembler fallacieux eu égard à ses performances de premier plan en Coupe du monde, à son adaptation réussie en Russie (sept passes décisives déjà) ou encore à cette fraîcheur d'esprit vitale pour évoluer longtemps au plus haut niveau.

Toutefois, et malgré sa motivation financière, Mathieu Valbuena n'est pas parti "s'enterrer" en Russie. Comme lors de ses adieux à Marseille, "Petit Vélo" a confirmé avoir eu l'aval de Didier Deschamps et devrait logiquement continuer à évoluer sous le maillot bleu : "Je pense qu’on est assez proches pour pouvoir discuter. Il me connaît parfaitement. Il a été vraiment très positif, il m’a dit qu’il respectait beaucoup mon choix et qu’il allait me suivre." Et peut-être découvrir un championnat un peu méconnu côté français ? "Le championnat russe n'a rien à envier à la Ligue 1, avait-il lancé sur téléfoot dimanche. A ma grande surprise, il y a des équipes qui jouaient au ballon et mettaient beaucoup d'agressivité aussi. Ce sont des matches très difficiles." Nous voilà rassurés...

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter