Neymar accusé de viol : les avocats de la plaignante se retirent en raison de contradictions

Football
REBONDISSEMENT - Depuis plusieurs jours, Neymar Jr est accusé de viol par une jeune femme lors d'une visite à Paris le 15 mai dernier. Après la divulgation du rapport médical et la vidéo de riposte du joueur, un nouvel élément vient s'ajouter à l'affaire. Les avocats de la plaignante auraient décidé de rompre leur contrat avec leur cliente, en raison des contradictions de la plaignante.

C'est un scandale qui fait le tour du monde depuis plusieurs jours. Le footballeur brésilien du Paris Saint-Germain, Neymar Jr, fait l'objet d'accusations de viol de la part d'une jeune femme. Des faits qui se seraient produits le 15 mai dernier à Paris. Alors que le rapport médical de la plaignante a fuité ces dernières heures, révélant des "ecchymoses au niveau des fesses et jambes, de problèmes gastriques, de perte de poids et de symptômes post-traumatiques" chez la jeune femme, un nouveau rebondissement a eu lieu ce mardi. 


En effet, selon la chaîne de télévision brésilienne Globo, les avocats de la plaignante auraient rompu avec leur cliente en raison de contradictions dans ses déclarations. Dans une lettre de rupture du contrat que s'est procuré le média auriverde, les avocats du cabinet Fernandes e Abreu indiquent que leur cliente a commencé par leur affirmer avoir eu une relation consentie avec Neymar, avant que ce dernier devienne violent et l'agresse. Or, dans sa plainte déposée devant la police brésilienne avec l'assistance d'un autre avocat, elle aurait "décrit les faits survenus comme un 'viol', ce qui est une allégation totalement différente", détaille le cabinet.

La déposition de Neymar reportée à lundi ?

Dimanche, le joueur du club de la capitale, actuellement en rassemblement avec la sélection brésilienne en marge de la Copa América, avait contre-attaqué en postant l'intégralité des messages échangés avec la jeune femme et dénonçant un "piège". "On m'accuse de viol, c'est un gros mot, c'est très fort, mais c'est ce qui se passe. (...) Cela m'a surpris, c'était quelque chose de très moche, de très triste, car qui me connaît sait quel genre de personne je suis, sait que je ne ferais jamais une chose pareille", a ainsi déclaré "Ney" dans une vidéo de sept minutes postée sur son compte Instagram. 


Après cette vidéo, le joueur avait reçu une assignation à comparaître le 7 juin prochain, des mains d'un inspecteur de police, venu à Granja Comary, le camp d'entraînement de la Seleçao. Une déposition dont la Fédération brésilienne de football (CBF) a demandé le report. En effet, ce 7 juin, Neymar et ses coéquipiers sont censés se trouver à Porto Alegre, dans le sud du Brésil, pour préparer le match amical contre le Honduras, dimanche. D'après Globoesporte.com, la déposition de Neymar pourrait ainsi être reportée à lundi prochain.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter