Neymar sort (enfin) de son silence et affirme que "le PSG avait tout pour aller en finale de la Ligue des champions"

Football
FOOTBALL – S’il n’a pas indiqué s’il compte ou non quitter le PSG cet été, Neymar avait tout de même pas mal de choses à dire lors de la première interview qu’il a accordée depuis sa blessure.

"Vous n’avez qu’à poser directement la question à Neymar." Unai Emery, l’entraîneur du PSG, en a marre d’être interrogé sur les rumeurs envoyant son attaquant star au Real Madrid. Le coach, sur le départ, ne le sait pas et l’intéressé, du reste, prend grand soin de laisser cette question en suspens, ce qui accentue l’incertitude. Toute cette agitation n’a toutefois pas empêché le Brésilien de s’exprimer, sur d’autres sujets, dans la nuit de vendredi à ce samedi, à l’occasion du premier entretien qu’il a accordé depuis sa blessure en mars, sur la chaîne YouTube de Zico, l’ancienne gloire de la Seleção.

"Je devais jouer les deux matchs contre l’OM (en Ligue 1 puis en Coupe de la Ligue, ndlr). Malheureusement, je me suis blessé. Pourtant, c’est la saison où j’ai le moins joué, car l’entraîneur me faisait souvent souffler", lâche-t-il, comme s’il voulait établir, sans le dire, un lien de cause à effet. "C’est dommage, cette blessure, on avait vraiment tout pour aller en finale de la Ligue des champions, même si le Real Madrid est une bonne équipe", ajoute-t-il.

Et quand Neymar déclare "on avait vraiment tout", il pense notamment à Kylian Mbappé, auquel il rend, au passage, un hommage appuyé :  "Le garçon est une bête ! Un phénomène, la grande révélation du football mondial, s'enflamme-t-il. J’ai dit à Casemiro (milieu défensif de l’équipe du Brésil et du Real Madrid, ndlr), pour rigoler, de s’occuper de son cas et d’y aller fort si on doit l’affronter pendant la Coupe du monde (rires). À son âge, il n’y a pas meilleur que lui."

L’attaquant semble, pour l’heure, ne pas se projeter plus loin que le Mondial russe à venir (14 juin-15 juillet). Ce samedi, il doit passer un test médical à Paris pour déterminer s’il pourra retrouver les terrains la semaine prochaine. "Aujourd’hui, ça va, mais au début, on a peur de faire un faux mouvement. J’ai bien respecté ce que m’a dit le médecin. J’ai commencé à remarcher normalement mais je garde cette appréhension. Maintenant, j’ai besoin de perdre cette peur le plus vite possible pour arriver au top à la Coupe du monde", explique-t-il.

Concernant son avenir à un peu plus long terme, c’est-à-dire la saison prochaine, le joueur s’est simplement fendu ce samedi matin d’un tweet (sponsorisé) le montrant vêtu du maillot 2018-19 du PSG avec le message suivant : "Fier de porter ce nouveau maillot et de continuer à vous donner de la joie." Cela ne pourrait être qu’une obligation contractuelle parmi d’autres, mais cela rassurera au moins quelques supporters inquiets. 

Du côté de la presse espagnole, si l’on assure encore ce samedi que le Brésilien est décidé à quitter Paris, on indique en parallèle que Paris n’est pas, mais alors pas du tout vendeur. Sollicitée par Marca, une source interne au PSG assure ainsi : "Il n'y a pas de prix fixé pour Neymar parce que Neymar n'est pas sur le marché. C'est ridicule. Les chances qu'il y ait un accord avec un autre club sont de zéro."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Neymar la superstar du PSG

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter