Nicolas Anelka entendu mardi pour sa quenelle

Nicolas Anelka entendu mardi pour sa quenelle

DirectLCI
FOOTBALL - Coupable d'une quenelle polémique en décembre 2013, le joueur de West Bromwich Nicolas Anelka sera entendu mardi par la fédération anglaise de football. Il risque au minimum cinq matches de suspension.

Il en saura un peu plus mardi. Deux mois après sa quenelle en guise de célébration, le 28 décembre dernier lors de son premier but pour West Bromwich Albion, Nicolas Anelka va être entendu par la fédération anglaise de football. Avec un objectif : assurer que son geste n'était pas antisémite, contrairement à ce que prétendent certains.

Depuis le début, l'international français se défend de ces accusations. Cantonné au silence, il avait assuré être ''ni antisémite, ni raciste'', via son compte Twitter, et tenait simplement à affirmer son soutien à son ami Dieudonné, inventeur de ce geste polémique voulu anti-système, dont les spectacles risquaient d'être interdits en France.

Le règlement anglais prévoit de lourdes sanctions

Sauf que nombreux sont ceux qui ne l'entendent pas ainsi en Angleterre, échaudés par la réputation de provocateur du Parisien. Et le règlement prévoit au minimum cinq matches de suspension pour ''un geste abusif, indécent, insultant, incorrect en relation avec l'origine ethnique, la race ou la religion'', selon la mise en accusation. Trois membres constitueront la commission indépendante devant laquelle le Français devra se défendre.

A 34 ans, Nicolas Anelka pourrait subir une grosse sanction. Son geste avait déjà incité le sponsor principal de WBA, Zoopla, à se retirer en fin de saison . Blessé au genou, l'avant-centre n'est plus apparu sur les terrains depuis fin janvier. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter