Nicolas Anelka visé par une enquête fiscale en Belgique

Nicolas Anelka visé par une enquête fiscale en Belgique

Football
DirectLCI
JUSTICE - Le footballeur Nicolas Anelka fait l'objet d'une enquête en Belgique sur des techniques fiscales utilisées pour fuir l'impôt via des paradis fiscaux, annonce mercredi le quotidien L'Echo. Visé, avec sa femme, par une plainte, l'attaquant a déjà témoigné pour se défendre.

Vraiment anti-système. Fortement critiqué en Angleterre, où sa quenelle réalisée fin décembre pour fêter un but a provoqué le retrait du sponsor principal de son club , Nicolas Anelka est visé depuis 2011 par une enquête en Belgique, révèle mercredi le quotidien L'Echo . Avec sa femme, l'ancien international français est soupçonné d'avoir procédé à des montages financiers pour passer par des paradis fiscaux et éviter de payer des impôts.

Le début de l'enquête remonte à 2011, assure le journal belge, qui a pu consulter les procès verbaux des auditions. Un certain F.R. porte plainte le 12 avril à Charleroi contre S.D., proche de la femme du joueur, Barbara, laquelle est originaire de la région. C'est alors qu'apparaît pour la première fois le nom d'Anelka.

Montages financiers et paradis fiscaux

Le plaignant estime avoir été spolié, dans le cadre d'investissements réalisés à travers trois sociétés de holding créées par S.D. et hébergées au Delaware (Etats-Unis), connu à l'étranger pour être un paradis fiscal pour ceux qui y ont des activités off-shore. Via celles-ci et des montages financiers habiles, le joueur éviterait de payer des impôts comme il le ferait en France ou en Angleterre, où il jouait alors, soupçonnent les enquêteurs.

Celui qui évolue alors à Chelsea est entendu par les enquêteurs mais assure n'avoir rien à se reprocher, et ne pas non plus être victime de S.D., qui est mise en cause. Le dossier, dans les mains du parquet de Charleroi, pourrait être partiellement classé sans suite, affirme L'Echo

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter