Noël le Graët "ne regrette pas d'avoir voté pour Sepp Blatter"

Football

FOOTBALL - Il fut l'un des électeurs européens de Sepp Blatter, bien que le président de l'UEFA ait demandé l'inverse. Mais Noël Le Graët, président de la FFF, ne regrette pas. Interrogé par L'Equipe, le Breton est resté droit dans ses bottes.

Lui-même ”ne le voyait pas démissionner”. Noël Le Graët a été surpris par la démission de Sepp Blatter, le président de la fédération internationale de football, qui l'a annoncé mardi lors d'une conférence de presse, quatre jours après son élection pour un cinquième mandat. ”La semaine passée, sa situation semblait encore solide”, estime le président de la fédération française (FFF), interrogé par L'Equipe.

"Blatter a dirigé la Fifa sans tricher"

Et il peut d'autant plus s'étonner de ces événements qu'il avait voté en faveur du Suisse lors du scrutin, alors que Michel Platini, président de l'UEFA, avait demandé le contraire aux fédérations européennes. ”Je ne regrette pas, martèle NLG, j'ai toujours assumé mes responsabilités, je pense que Blatter a dirigé la Fifa sans tricher et je le pense toujours. Il y a eu beaucoup de médisances.” Il n'empêche, la situation devenait de plus en plus tendue pour le président, dont le bras droit avait été cité dans une affaire de corruption quelques heures plus tôt.

Quant à savoir s'il soutiendrait la candidature de Michel Platini, son compatriote, Le Graët répond par l'affirmative. ”Je parlais déjà de Michel comme meilleur candidat depuis longtemps. Il gère de façon remarquable l'UEFA depuis plusieurs années, il était le seul capable de gagner contre Blatter.” Il l'est d'autant maintenant que la voie est libre.

EN SAVOIR + >> Michel Platini parle d'une "décision courageuse, la bonne décision"

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter