OGC Nice : Mario Balotelli, un maillot vendu toutes les six minutes

OGC Nice : Mario Balotelli, un maillot vendu toutes les six minutes

FOOTBALL – Plus de deux mois après son arrivée à l’OGC Nice, Mario Balotelli a fait exploser les ventes de maillots. D’après Nice-Matin, le club azuréen vendrait dix tuniques floquées par heure au nom du buteur italien !

Si l’OGC Nice est allé chercher Mario Balotelli cet été, c’est aussi pour ça. Au-delà du pari sportif (réussi) tenté par Jean-Pierre Rivère, le président du club niçois, la venue sur la Côte d’Azur de l’attaquant italien, auteur de 6 buts en 5 matches de Ligue 1, était également un sacré coup marketing au regard de l’aura médiatique du joueur. De ce point de vue, force est de reconnaître que la direction azuréenne a, là aussi, eu le nez creux.

Objectif : 15 000 maillots vendus en fin de saison

Car plus de deux mois après l’arrivée de Balotelli en France, les retombées économiques de son transfert à Nice sont éloquentes. Le journal Nice-Matin révèle ce jeudi que le club niçois écoulerait dix maillots floqués par heure au nom du buteur italien, soit un toutes les six minutes ! 

Lire aussi

    Preuve de l’influence de "Super Mario" sur ces ventes, la star de l’OGC Nice représenterait deux tiers des tenues vendues ! Des chiffres qui devraient encore s’envoler au regard du début de saison tonitruant des hommes de Lucien Favre, solides leaders du Championnat de France. La direction du club espère vendre 15 000 maillots cette saison contre 8000 en 2015/2016. Avec Balotelli dans ses rangs, le pari devrait être relevé haut la main. 

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

    EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

    Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

    Femme décapitée à Agde : ex-boxeur et ancien candidat FN, le profil du suspect se dessine

    Mort d'un étudiant nantais vacciné : l'autopsie renforce l'hypothèse d'un lien avec AstraZeneca

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.