OL-Aulas : "Nabil Fekir, mon Lionel Messi à moi"

OL-Aulas : "Nabil Fekir, mon Lionel Messi à moi"

DirectLCI
FOOTBALL - Alors que l'Olympique Lyonnais affronte le FC Nantes ce dimanche en Ligue 1, la chaîne qatarienne beIN SPORT a consacré un sujet au prometteur Nabil Fekir. L'occasion de retracer son parcours mais aussi d'interroger son président Jean-Michel Aulas, élogieux à son égard.

Les plus fidèles observateurs des Gones auront en mémoire des paroles similaires déjà prononcées par Jean-Michel Aulas. En novembre dernier, à l'occasion d'une présentation Hyundai, le président de l'Olympique Lyonnais avait déjà couvert d'éloges le jeune Nabil Fekir, âgé de 21 ans. "Fekir, c'est Messi. Il a dix matchs de Ligue 1 et ce qu'il montre est impressionnant", avait-il déclaré à l'époque, lui qui vient de confirmer ses dires cette semaine sur beIN SPORT.

LIRE AUSSI >> OL-FC Nantes : 1-0, le résumé du match et le but de Fekir

Alors que son poulain est titulaire dans le onze lyonnais qui défit Nantes ce dimanche en Ligue 1 (17 heures, 26e j.), "JMA" a ainsi lâché : "Moi j'ai pour Nabil les mêmes yeux qu'a le président du Barça pour un petit Argentin qui s'appuie beaucoup sur son pied gauche lui aussi. C'est mon Messi à moi." Et le dirigeant rhodanien de pousser la comparaison : "Sur un match il est capable, comme Lionel Messi, de faire basculer les choses."

"Il n'est pas à vendre"

Avec de telles comparaisons, on s'interroge forcément sur la capacité de l'OL à conserver ledit prodige. Mais Jean-Michel Aulas ne semble pas s'en émouvoir. "Il n'est pas à vendre, a-t-il affirmé. Donc à partir de là, c'est vrai que quand un joueur n'est pas à vendre, le prix peut paraître démentiel. Nabil, comme Alexandre (Lacazette) et comme d'autres ne sera pas à vendre et ne partira pas."

LIRE AUSSI >> Mercato : Nabil Fekir surveillé par Arsenal

Pour convaincre celui qui a inscrit huit buts et délivré six passes décisives en vingt-et-une titularisations en L1, le président lyonnais a un plan. "Je pense que tous les clubs s'intéressent à lui donc on discute non seulement de ce que sera le contrat de Nabil dans le futur mais aussi de ce que l'on peut améliorer d'ores et déjà sans contrepartie", a-t-il indiqué sans plus de précision. A suivre...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter