OL : Aulas redoute que ses joueurs prennent la grosse tête

Football
ECHEC - Emportés par la fougue nantaise mardi soir (3-2), les Lyonnais ont été éliminés de la Coupe de France et n'ont plus que le Championnat à jouer. Une élimination qui sonne comme un avertissement pour le président rhodanien, qui craint que la flatterie ne perturbe ses joueurs.

Les Lyonnais se sont-ils vu trop beaux? Leaders de Ligue 1, battus une seule fois sur leurs 19 derniers matches toutes compétitions confondues, les Gones ont été éliminés de la Coupe de France en 16es de finale, mardi soir à Nantes (3-2), emportés par un triplé de Vincent Bessat. Une petite surprise qui n'est pas forcément du goût de Jean-Michel Aulas. Le président lyonnais ne s'est pas retenu de mettre ses joueurs face à leurs responsabilités, visiblement déçu par leur attitude.

Une "leçon d'humilité" selon Aulas

''Les éloges nous ont submergé, les joueurs nous doivent une revanche'', a-t-il lâché sur Twitter, où il est très actif. Et de préciser, au micro Eurosport : ''Les éloges nous tombent sur la tête et parfois, on prend l'idée qu'on est plus fort qu'on ne l'est vraiment. On a un peu galvaudé ce match, on n'a pas eu l'agressivité qu'il fallait (…). Ça va nous servir de leçon et surtout sur le plan de l'humilité.''

EN SAVOIR +
>> Le résumé du match
>> Tous les buts de Nantes-Lyon (3-2)

Son entraîneur, Hubert Fournier, s'est montré plus prudent, déclarant simplement que ses joueurs n'avaient ''pas fait une grande première mi-temps''. Rendez-vous est donc pris pour dimanche, 14 heures à Gerland, où l'OL accueille Metz, en lutte pour le maintien mais qui avait battu les Lyonnais à l'aller (2-1). De quoi appeler encore un peu plus à la vigilance.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter