OL : Jean-Michel Aulas pense avoir "trop" revalorisé ses jeunes

OL : Jean-Michel Aulas pense avoir "trop" revalorisé ses jeunes

DirectLCI
OL - Dans une interview accordée au journal Le Progrès, Jean-Michel Aulas a fait un point sur la situation sportive de son club. Il n'a pas hésité à bouger sa jeune génération, encourager ses recrues, et réitéré sa confiance à son entraîneur.

Quand on entend Jean-Michel Aulas parler à l'Olympique Lyonnais, ce n'est jamais bon signe. Cela veut dire que Lyon est dans une mauvaise posture. Ce jeudi, dans Le Progrès , il a fait un tour de l'actualité de son club, et comme d'habitude, ça vaut le détour. Il a notamment expliqué que sa jeune génération lyonnaise n'était peut-être pas prête à attirer autant la lumière après la belle saison réalisée : "J’avais une feuille de route qui était de faire en sorte que ces joueurs ne nous quittent pas. La négociation a été longue c’est vrai. Les joueurs n’avaient pas pleinement mesuré les effets d’une négociation longue." a-t-il regretté, en ajoutant qu'il les a peut-être "trop" revalorisés, histoire de les piquer encore plus.

Il réitère sa confiance à Fournier, mais…

Quand un club est en proie à des soucis de vestiaire, l'entraîneur est souvent pointé du doigt. Un réflexe que se refuse d'avoir le président de l'OL : "Hubert n'a pas été fragilisé, c'est un homme intègre et honnête. Maintenant, si à un moment donné, on ne se qualifie pas dans des compétitions qui nous paraissent indispensables au statut de l’OL et aux moyens que l’on a mis en place sur le plan des joueurs, on s’interrogera. Mais aujourd’hui, il n’y a pas d’interrogation. Hubert a une humilité qui fait plaisir à voir". En revanche, le président Aulas ne serait pas contre un durcissement des méthodes : "C'est tout le staff qui doit être plus dur. Et je leur ai demandé de démarrer dès lundi sur une nouvelle approche. Je veux plus d’endurance foncière et plus d’exigence de comportement".

Victorieux de Toulouse à domicile (3-0) le week-end dernier, L'OL tentera de mettre à profit ses nouvelles méthodes samedi, face à Troyes, lanterne rouge de Ligue 1.

À LIRE >> Programme TV, une semaine de sport... dans ton canapé

À LIRE >> Lindsay Rose : Il n'y a eu "ni coup de boule ni claque" avec Corentin Tolisso

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter