OM : en fait non, Steve Mandanda n'est pas en fin de contrat

OM : en fait non, Steve Mandanda n'est pas en fin de contrat
Football

MERCATO - On pensait Steve Mandanda d'ores et déjà libre de s'engager gratuitement où bon lui semble en vue de l'été prochain. Mais le contrat du gardien et capitaine de l'OM expire en fait en juin 2017, en raison d'une clause de prolongation automatique. Explications.

C'est connu : quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup. De ce qu'on en savait, le contrat de Steve Mandanda était censé se terminer au mois de juin prochain. Du coup, le gardien de l'Olympique de Marseille était censé pouvoir s'engager librement dans le club de son choix en vue de l'été prochain depuis le 1er janvier de cette année, sans que son employeur ne puisse rien y faire. Mais voilà que L'Équipe nous révèle ce mercredi qu'il n'en est rien. Selon le quotidien sportif, une clause de prolongation automatique a en effet repoussé l'échéance de son bail à 2017.

Voilà une première dans les annales du journalisme sportif : jamais, jusqu'alors, nous n'avions appris la durée exacte d'un contrat aussi proche de son terme. Le 5 décembre dernier, déjà, on apprenait par RMC que le contrat du capitaine du club phocéen était susceptible d'être prolongé automatiquement d'un an en cas de qualification de l'OM pour la prochaine Ligue des champions à l'issue de l'actuelle saison. Une information que nuance donc L'Équipe aujourd'hui.

À LIRE AUSSI >> Steve Mandanda reste à l'OM jusqu'à la fin de la saison, faute de mieux

Le contrat homologué en décembre 2012 stipule en fait que les deux parties seraient liées jusqu'en 2017 si l'OM "participe à une phase de poules de la Ligue des champions, lors d’une des saisons comprises entre 2013-2014 et 2015-2016". Et comme le club a bien participé à la compétition-reine en 2013-14 (6 matchs, 6 défaites), son gardien ne sera tout simplement pas libre en juin.

On remarque alors que si, depuis de longs mois, Steve Mandanda a publiquement exprimé ses envies de départ, il s'est toujours gardé d'évoquer son contrat. Son agent, Stéphane Courbis, que nous avions interviewé mi-juillet, également. Quant à Vincent Labrune, le président de l'OM, il a cultivé l'ambiguïté jusqu'au bluff.

En témoignent ses dernières déclarations à ce sujet, début décembre, sur RMC . "Le raisonnement avec Steve est plus affectif que professionnel. S’il a une offre qui ne se refuse pas et que l’on finit deuxième, on facilitera son départ sans se montrer gourmand. S’il n’a pas d’offre et qu’on n’est pas en Ligue des champions, ou même s’il se blesse, Steve sait que je ne le laisserai pas à la rue. Je ne suis pas fermé à discuter d’une prolongation avec lui."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent