OM : libre, Benoît Cheyrou est "ouvert à tout"

Football
FOOTBALL - C'était prévisibile, c'est désormais officiel : Benoît Cheyrou n'est plus un joueur de l'Olympique de Marseille. Ce vendredi, le milieu de terrain a annoncé avoir résilié son contrat avec le club phocéen, lui qui cherche une nouvelle expérience en "France ou ailleurs".

C'est la fin d'un long feuilleton. Banni du groupe professionnel marseillais depuis la première journée de Ligue 1 (il était remplaçant à Bastia), Benoît Cheyrou est désormais libre de choisir une nouvelle aventure à donner à son parcours de footballeur. Jeudi, le Conseil des Prud’hommes a rendu son verdict dans le cadre du conflit qui l'opposait à l'OM.

"Mon contrat avec l’Olympique de Marseille est résilié, je suis libre de tout engagement, je ne suis plus sous contrat avec l’OM à partir de ce jour, a annoncé le relayeur gaucher lors d'une interview exclusive publiée sur footligue1.fr . C’est pour cela que j’ai la volonté de communiquer sur ma situation aujourd’hui, je ne pouvais pas le faire tant que la procédure n’était pas terminée."

"Aucun problème avec Bielsa"

Depuis près de trois mois, le milieu de terrain de 33 ans s'entraînait avec la réserve du club, sommé par sa direction de ne pas prendre part aux séances des pros. "Ma situation n’était pas claire pour moi, il y a eu beaucoup de confusion entre la direction, l’entraîneur et moi-même, a confessé Cheyrou. Mais il n’y avait pas de problème avec Bielsa en tout cas. Au début ce n’est pas évident, surtout quand on se trouve dans un conflit qu’on n’a pas voulu. Mais j’ai la chance d’être bien entouré et d’être assez épanoui et équilibré pour prendre du recul et accepter la situation." Une situation qui a toutefois heureusement changé pour celui qui "aime le foot, le jeu" et a "envie de prendre encore du plaisir sur le terrain."

"J’étudierai les projets intéressants évidemment. Je suis ouvert à tout, en France ou ailleurs. On ne sait jamais ce que la vie nous réserve, a presque philosophé l'ancien Lillois. Je regarde l’avenir avec plein d’optimisme, je ne me précipiterai pas pour choisir ma future destination." Une patience qui n'entre pas en contradiction avec le besoin de compétition. "Je m’entretiens physiquement pour être prêt à relever un nouveau challenge maintenant que je suis libre, dit-il. J’ai eu la chance d’être épargné par les blessures dans ma carrière, je fais attention à mon hygiène de vie pour justement préserver mon outil de travail qu’est mon corps." Avis aux amateurs...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter