OM : pendant 10 ans, il faudra dire "l'Orange Vélodrome"

Football
BUSINESS - C'était dans l'air, c'est désormais officiel : le stade Vélodrome de l'OM va se voir accoler le nom d'"Orange", le tout moyennant une somme d'argent non dévoilée.

Dans les semaines qui viennent, le Stade Vélodrome de Marseille va être rebaptisé Orange Vélodrome, pour 10 ans. Cette opération est le fruit d'un partenariat entre le gestionnaire de l'enceinte, Arema, et l'opérateur télécoms. "Ce type de partenariat n'a de sens que dans la durée, on ne peut pas changer le nom de ce type de lieu tous les ans ou tous les deux ans", a commenté Stéphane Richard, le PDG d'Orange, lors d'une conférence de presse à Marseille.

Ni le patron d'Orange ni Bruno Botella, celui d'Arema, n'ont souhaité dévoiler le montant de ce partenariat mais il se sont montrés bien plus prolixes pour expliquer leur stratégie de naming. "La première évidence était de garder le nom de 'Vélodrome'. C'est une marque, une identité très forte, et ce qui nous intéresse, c'est d'accoler ces deux identités", a poursuivi le patron de l'opérateur.

Indispensable pour équilibrer le PPP

Le changement officiel de nom aura lieu au mois de septembre, a par ailleurs précisé BotellaLa ville avait choisi de passer par un partenariat public-privé (PPP) pour la rénovation du stade en vue de l'Euro 2016, une opération d'un montant de 268 millions d'euros qui avait été notamment critiquée par la chambre régionale des comptes. "Cet accord est aussi un élément financier du PPP conclu avec Arema: c'est la pierre qui manquait encore à l'équilibre du contrat", a souligné de son côté Jean-Claude Gaudin, le maire de Marseille également présent lors de la conférence.

Plusieurs stades ou enceintes sportives françaises ont adopté au cours des dernières années cette méthode de parrainage, qui s'applique aussi de plus en plus aux compétitions sportives elles-mêmes : Bordeaux, Nice, Le Mans ou encore Bercy avec son Palais omnisports ont tous tenté l'expérience. L'avenir dira si les retombées économiques pour les citoyens avoisinant ces nouveaux monuments sont positives... 

A LIRE AUSSI
>> Rachat de l'OM : MLD dispose déjà de plusieurs pistes
>>  "L'OM demeure un investissement attractif", selon Didier Poulmaire

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter