OM-PSG : Neymar devait-il être expulsé ?

INTERVIEW - Buteur face à l'OM dimanche soir (2-2), Neymar a été exclu après un coup de sang sur Lucas Ocampos en toute fin de match. Interrogé par LCI, l'ancien arbitre international Bruno Derrien a jugé que le deuxième jaune reçu par le Parisien, déjà averti, était "inévitable". Il aurait pu toutefois ne pas être renvoyé aux vestiaires.

Neymar ne gardera pas un souvenir impérissable de son premier OM-PSG. Dimanche soir, au Vélodrome, le Brésilien est passé par tous les états. Auteur du but de l'égalisation en première période, la "N" de la "MCN" a ensuite été exclu après avoir reçu un deuxième carton jaune pour un geste d'humeur sur Ocampos à la 86e minute, alors que son équipe était menée 2-1. S'il a avoué qu'il "aurait dû garder (son) sang-froid", il a jugé que l'expulsion "était exagérée, injuste". 

Joint par LCI, l'ancien arbitre international Bruno Derrien a commenté l'exclusion de Neymar. Consultant pour RTL, il a notamment pointé le comportement du Brésilien, "nerveux", quelques minutes avant de se faire sortir par l'arbitre de la rencontre, Ruddy Buquet. 

LCI : Venons-en tout de suite au but, Neymar devait-il être expulsé ?

Bruno DERRIEN : Il n'avait pas à réagir de cette façon. Certes, Neymar a été victime de plusieurs fautes dans le match. Avant de se faire expulser, on le sentait nerveux sur le terrain. Le ton est monté avec Ocampos. Cela aurait pu être géré autrement. Il y a deux fautes sur lui avant, Ruddy Buquet, l'arbitre, aurait dû sanctionner les fautifs en stoppant tout de suite le match. Il a finalement laissé l'avantage. Mais cela n'excuse en rien Neymar. Il a eu tort de vouloir se faire justice lui-même. À partir de là, le carton rouge était inévitable.

LCI : Aurait-il été exclu s'il n'avait pas été averti une minute avant ?

Bruno DERRIEN : Non, il s'en serait sorti avec un carton jaune. Rudy Buquet ne lui a pas mis un carton rouge directement. Il a jugé que la nature de la charge de Neymar sur Ocampos ne valait qu'un avertissement. Donc, s'il n'avait pas reçu de jaune avant pour s'être essuyé les crampons sur Sanson, il aurait sans doute terminé la rencontre (en sortant ce jaune, l'arbitre a simplement appliqué le règlement, ndlr). Il était frustré. C'était une réaction épidermique.

LCI : Pour l'entraîneur parisien Unai Emery, l'arbitre n'a pas suffisamment sévi. Il a appelé les arbitres à "protéger" les grands joueurs comme Neymar...

Bruno DERRIEN : (Il coupe) Il ne faut pas oublier que le football est un sport d'engagement. Néanmoins, les joueurs doivent défendre dans les limites de la régularité. L'arbitre est là pour protéger les joueurs quels qu'ils soient, sans se focaliser sur untel ou untel. Il doit veiller au respect de leur intégrité physique tout au long du match. Après, il arrive que la répétition de petites fautes peut faire dégoupiller un joueur. C'est ce qui s'est passé avec Neymar.

Le cas de Neymar sera étudié ce jeudi par la Commission de discipline de la LFP. Expulsé face à l'OM, le Brésilien sera quoi qu'il arrive suspendu au minimum pour la réception de l'OGC Nice (11e journée de Ligue 1) vendredi prochain au Parc des Princes. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Neymar la superstar du PSG

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter