OM : quand Tapie, Deschamps, Bernès et Villeneuve se payent la tête de Labrune

OM : quand Tapie, Deschamps, Bernès et Villeneuve se payent la tête de Labrune

FOOTBALL - Vente du club, entraîneur destitué, situation sportive catastrophique… Depuis quelques semaines, l’OM fait plus parler de lui en coulisses que sur le terrain. Ce mercredi, Le Canard Enchaîné dévoile des écoutes téléphoniques où Vincent Labrune est notamment chahuté et insulté par Didier Deschamps, Bernard Tapie et même Charles Villeneuve, ancien patron du PSG.

On en oublierait presque le sportif… Alors que l’Olympique de Marseille joue une demi-finale de Coupe de France ce mercredi à Sochaux, ce sont, depuis quelques jours, les coulisses du club phocéen, qui sont sur le devant de la scène. Au lendemain de la destitution de Michel comme entraîneur et alors que le journal L’Equipe révélait que Margarita Louis-Dreyfus songeait à remplacer Vincent Labrune par Xavier Giocanti, Le Canard Enchaîné révèle ce mercredi des conversations entre dirigeants, staff technique, joueurs… qui ne vont pas redonner de crédibilité au club olympien.

EN SAVOIR + >> Qui est Xavier Giocanti, le futur président pressenti de l'OM ?

Le printemps des poètes

Ces écoutes téléphoniques, dévoilées et retranscrites par l’hebdomadaire, ont été réalisées dans le cadre d’une enquête d’extorsion de fonds en bande organisée et d’association de malfaiteurs. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Vincent Labrune en prend pour son grade. Bernard Tapie, Jean-Pierre Bernès, agent de Didier Deschamps et Laurent Blanc notamment, le sélectionneur de l’équipe de France en personne et même l’ancien président du PSG, Charles Villeneuve… Tous ont critiqué et insulté l’actuel dirigeant de l’OM. Morceaux choisis.

A LIRE AUSSI >>  Michel et l'OM, c'est terminé

"C’est un enculé, c’est un petit pédé, c’est rien du tout, une truffe intégrale", affirme Bernard Tapie en parlant de Vincent Labrune. Même son de cloche chez Didier Deschamps qui n’aurait pas apprécié un article de presse écrit sur lui. "C’est une enculerie. J’ai envoyé un scud à Vincent, je t’explique pas ! Il a pas réagi, mais il joue au fils de pute, hein ! Je te le dis, c’est lui a fait l’article. Pour sauver sa petite tronche, il me fout sur la gueule", s’emporte le sélectionneur national selon le palmipède. Son agent, Jean-Pierre Bernès, lui aussi, y va de ses petites remontrances. "Alors je veux bien qu’il joue au con, mais si on joue au con, on va jouer au con, et tu sais, y’a rien qui me fait peur!".

Des voyous qui gravitent autour du club ?

Enfin, puisque le printemps des poètes ne s’arrête pas là, la palme revient à l’ancien président du PSG, Charles Villeneuve qui, au moment d’évoquer son homologue marseillais avec Jean-Pierre Bernès, n’y va pas de main morte : "Et l’autre con de chevelu, là ! Faux jeton de première classe ! Putain, il faudrait lui mettre une bouteille de Coca dans le cul et lui faire péter le sphincter". Poésie, quand tu nous tiens. Mais ce n’est pas tout. Ces écoutes téléphoniques, publiées par Le Canard Enchaîné ce mercredi, entretiennent les magouilles qui entourent le club, les joueurs et les agents.

EN SAVOIR + >>  Romain Alessandrini savait la place de Michel "fragilisée"

Jean-Pierre Bernès, toujours lui, dans une conversation avec Franck Ribéry, passé par l’OM entre 2005 et 2007, évoque "quatre ou cinq agents qui sont voyous, qui se mettent avec des voyous. Et le joueur, il ne maîtrise plus sa carrière". Ce même Bernès qui a conseillé, toujours selon le journal satirique, à Florian Maurice, attaquant de Marseille de 1998 à 2001, de ne pas traîner avec certaines personnes présentes dans le milieu marseillais, à l'instar de Bernard Barresi, un braqueur varois. "Je ne m’afficherais pas avec des mecs pareils [...]. C’est des gens qui puent la merde. Il vient chez toi, avec un colt, un revolver et te dire 'Tu dégages'". Ambiance, ambiance !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.