OM : retour de Bielsa, arrivée de Zizou, démission... ce que pourrait annoncer (ou pas) Labrune lors de sa conf' de presse

Football
ATTENTE - Silencieux depuis la démission surprise d'El Loco samedi dernier, le président de Marseille va prendre pour la première fois la parole ce jeudi à 16 heures. Et metronews s'est amusé à imaginer ce que pourrait dire Vincent Labrune lors de cette conférence de presse.

Pendus à ses lèvres. Très abattu le week-end dernier après le cataclysme provoqué par le départ soudain de Marcelo Bielsa, Vincent Labrune s'active depuis le début de la semaine pour lui trouver un successeur. Le casting ambitieux (Jürgen Klopp, Carlo Ancelotti, Jorge Sampaoli...) des premiers jours commence à tourner au fiasco après plusieurs refus, et le président de l'OM devrait d'ailleurs en profiter pour faire le point sur ce dossier épineux. Il devrait aussi donner sa version des faits sur la démission d'El Loco et sans doute réserver à l'assistance quelques surprises et révélations. metronews a tenté de les anticiper... 

Bielsa revient : 1 % de chance
Même si l'OM est un club complètement fou et que El Loco, comme il l'a prouvé samedi, est capable de tout, on voit mal comment les deux parties pourraient se remettre autour d'une table et discuter à nouveau ensemble. Le scénario ravirait évidemment les supporters, qui vouaient un véritable culte à Bielsa, mais il semble très peu probable. D’autant plus qu'il mettrait encore une fois le club en position de faiblesse vis-à-vis du technicien. 

EN SAVOIR + >> Marcelo Bielsa démissionne

► Zidane arrive : 3 % de chance
Cantonné à la réserve du Real Madrid car jugé trop inexpérimenté pour prendre les rênes d'un des meilleurs clubs de la planète, Zinedine Zidane aurait tout intérêt à inscrire une "vraie" ligne sur son CV d'entraîneur. L'été dernier, il avait hésité à tenter le coup à Bordeaux mais avec ce qui se passe aujourd'hui à Marseille, la ville où il est né, les plus optimistes se disent qu'il pourrait enfin se lancer... Mais voilà, l'OM est un club volcanique au sein duquel Zizou serait évidemment accueilli en héros mais rapidement mis sous pression si les résultats ne suivaient pas. Joueur, déjà, le champion du monde 1998 avait exclu de jouer sur la Canebière de peur de ne plus avoir de vie privée et de tranquillité. 

EN SAVOIR + >> Photos : Klopp, Zidane, Gerets… ces coachs qui font rêver l'OM

► Labrune démissionne : 5 % de chance
Humilié par Bielsa et contesté par les supporters qui reprochent à la direction d'avoir poussé l'Argentin à la démission, Vincent Labrune pourrait être lassé d'être constamment placé sous le feu des critiques depuis sa prise de fonction au club en 2009. D'autant que pour certains, le fait que ce soient les représentants de Margarita Louis-Dreyfus qui ont mené la fatidique dernière négociation avec El Loco montre que l'actionnaire de l'OM a voulu savonner la planche de son président. Mais les détracteurs de Labrune vont très certainement en être pour le compte et devoir encore supporter le dirigeant puisqu'il a été conforté par Margarita, qui lui laisse d'ailleurs les coudées franches pour trouver un nouvel entraîneur.

► C'est finalement un coach français qui va arriver : 50 % de chances
Il faut être réaliste, en l'état, l'OM n'a pas les moyens ni l'image de marque suffisante pour attirer un cador sur son banc de touche. Snobé par Klopp, Ancelotti et Sampaoli, le club commence donc à se pencher sur des candidatures moins connues, moins sexy. Bien que désireux de trouver un technicien étranger, Marseille pourrait tout de même être obligé de se rabattre sur un entraîneur français (Frédéric Antonetti, Remi Garde, René Girard sont notamment libres) plutôt que sortir de son chapeau un profil trop exotique (Franky Vercauteren ou Dragan Stojkovic ont été évoqués...). C'est peut-être ce que Labrune va tenter d'expliquer jeudi après-midi.

EN SAVOIR +
>> Klopp a dit non ? Pas grave, l'OM active la filière italienne >> Pas de Klopp ni d'Ancelotti, l'OM se rabat sur des plans B moins prestigieux
>> Jorge Sampaoli, le fantasme de l'OM pour remplacer Bielsa

► Labrune va charger Bielsa : 90 % de chances
Même s'il ne peut pas totalement dézinguer un coach qu’il a voulu à tout prix faire venir à Marseille l'été dernier ni non plus renier l'ensemble du travail effectué pas Bielsa, Labrune devrait quand même régler quelques comptes avec El Loco. Il devrait notamment rappeler que finir 4e de L1, après avoir été champion d'automne, avec l'effectif dont disposait l'Argentin et sans jouer de Coupe d'Europe n'est pas un si bon bilan que ça. Il pourrait surtout lâcher quelques épisodes jusque-là étouffés de la relation houleuse qu'il a parfois nourrie avec le démissionnaire. On devrait aussi connaître la version des faits du président de l'OM sur le départ de l'Argentin, qui va sans doute donc en prendre pour son grade. 

EN SAVOIR + >> Le communiqué de l'OM qui tacle Bielsa

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter