OM : Tapie a son idée sur l'avenir de Michel et ça ne va pas faire plaisir aux fans du club

Football
DirectLCI
RESSOURCE HUMAINE - La situation sportive catastrophique de l'OM inquiète les fans de l'Olympique de Marseille. Bernard Tapie ne déroge pas à la règle mais, selon l'ancien président du club, le licenciement de Michel n'est pas pour tout de suite.

On pensait bien que le trajet en jet privé de Bastia à Zürich, dimanche après la déroute des Phocéens face à Bastia (2-1), allait sonner le glas du mandat de Michel, le coach marseillais nommé en août dernier. Mais à lire Bernard Tapie, qui connaît bien les arcanes du club marseillais pour l'avoir dirigé d'avril 1986 à décembre 1994, le limogeage de Michel n'interviendra pas tout de suite. 

"Elle leur a offert la possibilité de jouer leur va-tout'

"Je pense plutôt qu’elle leur a offert la possibilité de jouer leur va-tout jusqu’à la demi-finale de coupe de France à Sochaux (le 20 avril, ndlr). Si les joueurs sont appliqués, s’ils parviennent à aller en finale au Stade de France, avouez que ce serait bien, raconte-t-il dans La Provence , journal dont il est l'actionnaire principal. Après, sur un match, tout est jouable, même face à Paris."

Alors rien d'étonnant à voir Michel diriger la séance d'entraînement ce mardi matin à la Commanderie, "comme si de rien n'était" écrit le quotidien provençal. Il est donc permis de penser que, au grand dam des fans de l'OM, la perspective d'avoir à casquer 2.5 millions pour renvoyer Michel dans ses pénates madrilènes oblige toujours MLD à reconsidérer le licenciement de son entraîneur, malgré le pire bilan pour un coach de l'OM depuis vingt ans.

Peu importe ce qu'il se passe face à Bordeaux


Alors, à cinq jours de la réception de Bordeaux au Vélodrome, là où les Marseillais n'ont plus gagné depuis le 13 septembre 2015, prévenons les supporters marseillais qu'ils vont donc devoir prendre leur mal en patience encore pendant quinze jours... minimum. 

À LIRE AUSSI
> Devant cet OM incapable de s'imposer à domicile, "je souffre", nous confiait Marcel Dib
> "La dernière fois qu'on a gagné au Vél', on faisait 3615 OM"

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter