Paris illégaux dans le foot français : 73 joueurs de L1 et de L2 pris la main dans le sac

Paris illégaux dans le foot français : 73 joueurs de L1 et de L2 pris la main dans le sac
Football

FOOTBALL - 87 joueurs professionnels au total, dont 19 de L1 et 54 de L2, ont été pris par le gendarme LFP après avoir parié sur des matches organisés en France. La Ligue de football professionnelle entend faire des cas les plus graves un exemple pour éviter toute récidive au sein du foot français.

Après les tennismen ou les handballeurs, les footballeurs. 87 joueurs professionnels évoluant en France se sont fait rattraper par la patrouille après avoir parié sur des matches de football, a-t-on appris ce lundi. Depuis la loi du 1er février 2012 , ce loisir leur est en effet interdit. Si les proportions de cette affaire semblent nettement moins embarrassantes que celles qui ont mis à mal les frères Karabatic, entre autres, elle implique tout de même dix-neuf joueurs de L1, cinquante-quatre de L2 et quatorze de National. Aucun “joueur connu ni emblématique", selon Frédéric Thiriez, le président de la LFP, ne ferait partie des imprudents. 

Dans un communiqué, la LFP  a donc informé, lundi matin, qu'une instruction allait être lancée à leur encontre. Selon nos informations, l'instance souhaite surtout passer la vitesse supérieure dans sa lutte contre les paris des joueurs de football. Fini la prévention auprès des clubs, la Ligue de football professionnelle entend bien se lancer dans une nouvelle phase : celle de la répression qui devrait avoir un effet dissuasif sur les parieurs en puissance.

Des paris qui n'ont eu aucun impact sur le cours des rencontres

Après son conseil d'administration du 19 décembre, la LFP a donc adressé une demande à l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) pour obtenir les dossiers des fautifs. Les fichiers transmis par l'Arjel en janvier ont ainsi permis de recouper les informations de la Ligue, qui travaillait sur le sujet depuis juillet dernier.

Elle a ainsi pu constater que ces mises n'avaient eu aucune influence sur les cours des différentes rencontres. La moyenne des montants paris en est la preuve : elle se situe autour de 20 euros par joueur. Ce qui semble dérisoire à première vue. Les joueurs, qui ont parié entre 1 et 500 euros ou misé de l'argent à dix reprises au moins, se verront d'ailleurs signifier un rappel à l'ordre ou une demande d'explications.

Une "prise" sans précédent

Mais parmi les fautifs, quatorze ont misé plus de 500 euros, quand vingt-trois autres ont parié sur leur propre équipe (cinq au total ayant en plus pris part au match). Des cas minoritaires que la commission disciplinaire de la LFP recevra dès mercredi pour écouter leur version des faits. Vendredi dernier, leurs clubs ont, eux, reçu une lettre information mentionnant l'identité des parieurs. Si aucun précédent ne permet d'envisager la nature des sanctions, elles devraient varier de la suspension à la mise à l'amende. Voire les deux en même temps. Pour en connaître la nature, il faudra attendre les 17 et 24 juillet.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent