"Pas mal pour un Noir" : BeIN Sports s'excuse pour le commentaire raciste de Daniel Bravo et déplore un "malheureux lapsus"

Football
FOOTBALL – Ancien milieu de terrain de Nice, du PSG et de l’OM, Daniel Bravo commente aujourd’hui les matchs de Ligue 1 sur la chaîne BeIN Sports. Mercredi soir, il a lâché une petite phrase qui a fait bondir les téléspectateurs. Et contraint son employeur à réagir.

Quelle mouche a donc piqué Daniel Bravo ? Ce mercredi soir, peu avant la fin de la première période du match Strasbourg-Reims (score final : 4-0), le consultant de la chaîne BeIN Sports, voulant commenter le but que venait d’inscrire de la tête l’attaquant cap-verdien Nuno Da Costa, a dit, en direct à l’antenne : "Il a de belles stats quand même. Sixième but et cinq passes décisives, c’est quand même pas mal pour un Noir... Euh pour un joueur qui n’a été titulaire que 17 fois."

"Attends, mais Daniel Bravo tu es sérieux là ?"

Forcément, les réactions indignées devant cette saillie raciste n’ont pas manqué de pleuvoir sur les réseaux sociaux, certaines venant même de joueurs de Ligue 1 regardant le match à la télévision, comme l’attaquant d’Angers Stéphane Bahoken, coéquipier de Nuno Da Costa la saison passée en Alsace, postant : "Attends, mais Daniel Bravo tu es sérieux là ?" Avant de supprimer son tweet.

Daniel Bravo travaille pour la branche française de la chaîne qatarie depuis trois ans. Et commente toutes les semaines des matchs de Ligue 1 où chaque équipe compte plusieurs joueurs noirs. Il s’agit donc d’une norme, et c’est en cela que les propos du consultant, même lâchés de manière totalement inconsciente, sont totalement dénués de sens.

"Daniel Bravo est le premier désolé"

Toujours est-il que, ce même mercredi soir, vers 22h, la chaîne a réagi, via Twitter : "BeIN SPORTS et son consultant s’excusent pour les propos tenus lors du match Strasbourg -Reims, qui peuvent être considérés comme choquants et qui vont à l’encontre des valeurs prônées par la chaîne et sa rédaction. BeIN SPORTS rappelle qu’elle lutte contre toutes les discriminations, en particulier le racisme, et promeut la diversité, l’égalité et le respect au travers de l’ensemble de ses retransmissions."

Ensuite contactée par Le Parisien, BeIN a plaidé pour un "malheureux lapsus" dont "Daniel Bravo est le premier désolé", réfutant au passage tout penchant raciste de la part de son consultant. Lequel, sollicité par LCI, n’a pas donné suite...

Il est cependant à noter que Daniel Bravo est allé retrouver Nuno Da Costa à la fin du match pour lui présenter directement des excuses. L’attaquant a immortalisé la chose en tweetant une photo des deux hommes main dans la main, accompagnée de la légende suivante :  "Pas d’inquiétude, un lapsus ça arrive, il travaille trop ! BeIN Sports, arrêtez les matchs en milieu de semaine svp." Preuve qu’en tout cas, il n’est pas interdit d’en rire.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter