Pastore retrouve ses passes dorées

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Avec deux passes décisives lors du match d'ouverture face à Reims, l'Argentin a de loin été le joueur le plus influent du PSG à Auguste Delaune. Après une fin de saison prometteuse et une préparation réussie, il a confirmé vendredi qu'il pouvait occuper une place de titulaire cette saison. Surtout si le système de jeu est amené à changer.

L'image est frappante. Voir Javier Pastore presser, gratter et récupérer avant de donner une passe décisive pour Ibrahimovic , personne ne l'avait vraiment vu depuis son arrivée au PSG. C'est notamment ce qu'il a fait sur l'ouverture du score, dans une rencontre où il n'a jamais été intermittent.

L'Argentin qui entame sa quatrième saison semble enfin sur la voie de la constance. Ses matches de préparation ont été intéressants, quand sa rencontre face à Guingamp lors du Trophée des Champions a été solide.

L'an dernier, il avait attendu 1486 minutes pour offrir sa première passe décisive

Dans la continuité de cette période, "El Flaco" a certainement délivré son match le plus complet en quatre ans. Positionné à gauche dans le milieu à trois de Laurent Blanc, il a été celui qui a récupéré le plus de ballons dans les trente mètres adverses. Sans oublier des replis défensifs efficaces jusque dans ses vingt-cinq derniers mètres. Du presque jamais vu.

Et que dire de ses passes qui ont souvent éclairé le jeu du PSG. Zlatan en a d'ailleurs été le principal destinataire, avec 14 ballons reçus en provenance de l'Argentin. Preuve que son état de forme tranche avec celui de l'an passé, il a attendu sept minutes pour inscrire son nom dans le classement des passeurs. Lors de l'exercice précédent, il lui avait fallu patienter durant 1486 minutes.

Vendredi soir, il a aussi amené la première situation de son équipe lançant Lucas Digne (4e). Offert une balle de but à Cavani (27e). Sans oublier de nombreux décalages et une seconde passe décisive sur le second but d'Ibrahimovic (2-2, 63e).

Les réclamations de Cavani pourraient lui profiter

Mais outre cette densité dans le jeu, Pastore a fait preuve d'une grande liberté sur le plan offensif. Un reproche qu'il avait adressé à Antoine Kombouaré , en décembre 2011 dans une interview accordée au magazine So Foot, malgré début saison prometteur (six buts et deux passes décisives).

Ses derniers mois de la saison 2013-2014 avaient déjà laissé entrevoir un regain de forme avec trois assistances lors deux dernières journées. Cette saison, il pourrait surtout profiter des réclamations d'Edinson Cavani. L'Uruguayen, agacé de jouer à droite, veut au plus vite retrouver l'axe. Et dans cette configuration, on imagine mal Ibra s'exiler sur un côté.

Alors dans un 4-4-2 en losange, que l'on annonce comme le schéma du PSG cette saison, l'ancien joueur de Palerme à une vraie carte à jouer surtout quand des joueurs comme Lucas ou Lavezzi font preuve de régularité dans leur irrégularité.

Toujours est-il que pour juger définitivement de la forme de Javier Pastore, il faudra attendre la fin de la saison. Car depuis qu 'il est un parisien, il a habitué le public et les observateurs à des coups d'éclats sporadiques. Et a beaucoup de matches décevants... 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter