Pays-Bas - France : Vincent Janssen, fausse star et vrai symbole du déclin néerlandais

Pays-Bas - France : Vincent Janssen, fausse star et vrai symbole du déclin néerlandais
Football

FOOTBALL – En l’absence d’Arjen Robben et Wesley Sneijder, c’est Vincent Janssen qui devra assumer, seul, le leadership offensif des Pays-Bas, ce lundi soir, face à l’équipe de France. Un joueur à 8 sélections, remplaçant à Tottenham, très représentatif du creux générationnel où sont plongés les Oranje.

Victor Hugo écrivait, dans Les Contemplations, que les nuages sont des représentations de nos morts, la forme visible des anges pour nous autres, les vivants. Difficile, en voyant ceux, majestueux, qui ornent l’azur limpide du ciel d’Amsterdam, de ne pas penser à Johan Cruyff, enfant chéri de la ville, immense mythe footballistique de sa nation, décédé en mars dernier, à la veille d’un Pays-Bas - France. Un autre s’y joue ce lundi soir, pour le compte de la 3e journée des éliminatoires du Mondial 2018, et il faut bien constater que, sur terre, dans les rangs néerlandais, il n’y a plus ce joueur magique pour mettre des étoiles dans nos yeux. Plus de Cruyff, plus de van Basten, plus de Bergkamp, plus de Kluivert, plus de van Persie, plus de Robben, ni même d’Huntelaar. Juste Vincent Janssen.

Lire aussi

    Un attaquant intéressant, certes, âgé de seulement 22 ans, comptant 8 sélections, pour 4 buts. Et qui a pour principal fait d’arme d’avoir fini meilleur buteur de l’Eredivisie (le Championnai néerlandais) 2015-16, avec 27 réalisations. Du coup, le PSG serait, selon la rumeur, venu renifler, en quête d’une bonne affaire. Mais c’est Tottenham qui a emporté la mise cet été, contre 22 millions d’euros. A part ça ? « Il a un peu de mal pour l’instant en Angleterre, il ne joue pas trop, comme à ses débuts aux Pays-Bas, nous précise Hak Groep, journaliste au De Telegraaf, référence locale. Il y a trois ans, personne n’en voulait, il était en D2, à Almere, et il a failli arrêter le foot ! Mais il s’est accroché et l’AZ Alkmaar a fini par le repérer. »

    Lire aussi

      L’histoire est belle, mais suffit-elle à inscrire Vincent Janssen dans la lignée des grands attaquants des Pays-Bas ? « Peut-être qu'il en fera partie, mais nous sommes pessimistes, soupire notre reporter. Il y en a beaucoup qui ont échoué ces dernières années. On espérait ça aussi de Luuk De Jong, ou de Bas Dost… Depuis van Persie, on n’a plus de grand buteur. » On parle pourtant d’une sélection qui, avant de manquer l’Euro 2016, s’est tout de même hissé en demi-finale de la dernière Coupe du monde. « Mais c’est ce qui nous a fait du mal, pointe Groep. A l’Euro 2012, on sort au premier tour. Derrière, van Gaal fait des miracles mais quand il est parti à Manchester, le problème est resté le même. »

      Lire aussi

        Le problème, c’est ce qu’on appelle un creux générationnel. En 2014, c’était les Oranje finalistes du Mondial 2010, ceux de Robben, van Persie et Sneijder, qu’on pressait encore pour en extraire les dernières gouttes. Cette génération-là, désormais physiquement à la peine, a fait son temps. Et la relève tarde à prendre le relai. « En fait, on n’a pas eu autant de grands joueurs que vous le croyez. Dans toute notre histoire, il y a eu la génération de Cruyff, au début des années 1970, celle de van Basten et Rijkaard à la fin des années 1980, celle de Kluivert dix ans plus tard… Mais à chaque fois, il y a eu de grands creux. C’est normal, nous sommes un pays de 16 millions d’habitants. On n’est pas assez nombreux pour produire continuellement des grands joueurs », se marre le journaliste. Cette petite terre, arrachée à la mer, qui devrait être recouverte par les flots, vit et survit ainsi dans l'idée d'un miracle permament. Qu’incarne aujourd’hui Vincent Janssen.

        Sur le même sujet

        Les articles les plus lus

        EN DIRECT - Attentat de Conflans : "L'islam radical s'est infiltré au cœur même de notre société de tolérance et de liberté"

        EN DIRECT - Covid-19 en Ile-de-France : en réanimation, "les chiffres montent très vite, trop vite"

        CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

        Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

        Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

        Lire et commenter

        Alertes

        Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent